2.2 Gestion des alertes

Select language:
Sommaire

    2.2.1 Déclenchement des alertes

    Une alerte doit être déclenchée dans l’une des situations suivantes, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). [1] Citation 1. World Health Organization. Global Task Force on Cholera Control. Surveillance Working Group. Interim Guidance to Document on Cholera Surveillance.
    http://www.who.int/cholera/task_force/GTFCC-Guidance-cholera-surveillance.pdf?ua=1

     

    Définitions d’un cas suspect de choléra pour l’alerte (OMS)

     

    a) Deux personnes ou plus, âgées de 2 ans et plus (liées en termes de temps et de lieu) développent une diarrhée aqueuse aiguë accompagnée d’une déshydratation sévère ou meurent d’une diarrhée aqueuse aiguë, dans la même zone, à moins d’une semaine d’intervalle.

    OU

    b) Un décès dû à une diarrhée aqueuse aiguë chez une personne âgée d’au moins 5 ans.

    OU

    c) Un cas de diarrhée aqueuse aiguë avec un résultat positif au test rapide a Citation a. MSF n’utilise pas ces tests de diagnostic rapide du choléra dans ses programmes car aucun n’est pré-qualifié par l’OMS (se référer à la Section 2.4.2).  pour le choléra, dans une zone (y compris une zone où il existe un risque d’extension d’une épidémie en cours) où n’a pas encore été détecté un cas confirmé de choléra.

     

    Les alertes peuvent venir de différentes sources : système national de surveillance, responsables ou superviseurs des structures de soins, médias locaux.

    2.2.2 Vérification des alertes

    Quelle que soit la source, il faut toujours vérifier une alerte, par téléphone en général, puis investiguer sur place si l’alerte est sérieuse.

     

    Notes
    • (a)MSF n’utilise pas ces tests de diagnostic rapide du choléra dans ses programmes car aucun n’est pré-qualifié par l’OMS (se référer à la Section 2.4.2).
    Références