CHLORPROMAZINE injectable

Select language:
Sommaire

     

     
    Prescription sous contrôle médical

     

    Action thérapeutique

    • Antipsychotique (neuroleptique) sédatif

    Indications

    • Agitation et agressivité au cours des psychoses aiguës ou chroniques

    Présentation et voie d'administration

    • Ampoule à 50 mg (25 mg/ml, 2 ml) pour injection IM

    Posologie

    • Adulte : une injection de 25 à 50 mg. Si d’autres doses sont nécessaires, respecter un intervalle de 8 heures entre chaque dose (max. 150 mg par 24 heures).
    • Administrer un quart de la dose chez le patient âgé.

    Durée

    • Prendre le relais avec un autre antipsychotique par voie orale dès que possible.

    Contre-indications, effets indésirables, précautions

    • Ne pas administrer en cas de troubles cardiaques (insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde récent, troubles de la conduction, bradycardie, etc.), démence (maladie d’Alzheimer p. ex.), glaucome à angle fermé, troubles urétro-prostatiques, maladie de Parkinson et antécédents de syndrome malin des neuroleptiques.
    • Administrer avec prudence et sous surveillance chez les patients âgés, en cas d’hypokaliémie, hypotension, insuffisance rénale ou hépatique, antécédents de convulsions.
    • Peut provoquer :
      • somnolence, dyskinésie, syndrome extrapyramidal, prise de poids, hypotension orthostatique, hyperprolactinémie, effets anticholinergiques (sécheresse de la bouche, troubles de l’accommodation, rétention urinaire, constipation, tachycardie), douleur au point d’injection ;
      • hyperglycémie, photosensibilisation, troubles de la régulation thermique, agranulocytose ; syndrome malin des neuroleptiques (fièvre inexpliquée avec troubles neuromusculaires), rare mais imposant l’arrêt immédiat du traitement.
    • Eviter l’association avec :
      • médicaments dépresseurs du système nerveux central (analgésiques opioïdes, sédatifs, antihistaminiques H1, etc.) ; médicaments à effets anticholinergiques (amitriptyline, atropine, clomipramine, prométhazine, etc.), hypoglycémiants, lithium ;
      • antihypertenseurs (risque d’hypotension) ; médicaments allongeant l’intervalle QT (amiodarone, chloroquine, érythromycine, fluconazole, méfloquine, pentamidine, quinine, etc.).
    • Garder le patient allongé 30 minutes après l’injection (risque d’hypotension orthostatique).
    • Grossesse : à éviter (risque d’hypotension maternelle)
    • Allaitement : à éviter

    Remarques

    • Eviter le contact avec la peau (risque de dermatite de contact).

    Conservation

     
    – Température inférieure à 25 °C