Métrorragies


Pertes de sang d'origine génitale, survenant en dehors des règles.

Chez une femme en âge de procréer, il faut toujours rechercher si les saignements sont en rapport avec une grossesse. 

En cas de saignements au cours de la grossesse, se référer au guide Soins obstétricaux et néonatals essentiels, MSF.

Dans tous les cas

– Evaluer rapidement l'importance des pertes sanguines.
– En cas d'hémorragie importante ou d'état de choc :
• poser une voie veineuse et une perfusion de Ringer lactate ; surveiller les constantes (pouls, TA) ;
• se préparer à une éventuelle transfusion (groupage de la patiente et des donneurs potentiels) ;
• en cas de transfusion, transfuser du sang testé (HIV, hépatite B et C, syphilis ; paludisme en zone endémique).
– En cas de transfert vers un centre chirurgical, les conditions de transport difficiles peuvent aggraver l'hémorragie : la patiente doit être perfusée et accompagnée de membres de sa famille susceptibles de donner leur sang.
– Prévenir ou traiter une anémie associée (mesurer l’hémoglobine si possible)

Selon l'examen clinique

Examen au spéculum : recherche de l'origine du saignement [vagin, col, cavité utérine] ; aspect du col ; abondance du saignement ;
Toucher vaginal : recherche d'une douleur à la mobilisation utérine, d'une augmentation de volume ou déformation de l'utérus.

– Masse friable, dure, ulcéro-bourgeonnante sur le col : cancer du col possible ; le traitement est chirurgical. En attendant l’intervention, l’acide tranéxamique PO (1 g 3 fois par jour pendant 3 à 5 jours) peut être utilisé pour réduire les saignements.

– Col inflammatoire, saignements minimes ou modérés, écoulement cervical purulent, douleurs pelviennes : penser à une cervicite (voir Ecoulement vaginal anormal) ou à une salpingite (voir Infections génitales hautes).

– Corps utérin augmenté de volume, irrégulier : fibromes utérins. Traitement chirurgical en cas de fibromes volumineux et saignements importants. En attendant l’intervention ou si la chirurgie n’est pas indiquée, traiter comme un saignement utérin fonctionnel.

– Corps et col utérin normaux : saignement utérin fonctionnel probable (métrorragies fonctionnelles) : acide tranéxamique PO comme ci-dessus. En cas de saignements répétés, associer un AINS (ibuprofène PO pendant 3 à 5 jours, voir Douleur, Chapitre 1) et/ou un traitement contraceptif œstroprogestatif oral ou progestatif injectable au long cours.
Remarque : le diagnostic de saignement utérin fonctionnel est un diagnostic d’exclusion. Penser aussi un contraceptif mal toléré, un cancer du corps de l'utérus après la ménopause, une schistosomiase génito-urinaire en zone endémique (voir Schistosomiases, Chapitre 6).