4.2 Organisation générale du dispositif de prise en charge des cas

4.2.1 Accès aux soins

Décentralisation des soins

Les soins doivent être décentralisés pour réduire le délai entre l’apparition des symptômes et le début du traitement.

Les soins sont habituellement réalisés dans des structures spécifiques pour le traitement du choléra (Section 3.2.2). Ces structures doivent être distribuées de façon à être accessibles à l’ensemble de la population affectée par l’épidémie. Le type, le nombre et l’emplacement des structures dépendent du contexte ‒ camp de réfugiés, milieu urbain ou rural ‒ dans lequel l’épidémie survient (Section 4.3 et Section 4.4). Leur nombre et emplacement ne sont pas nécessairement figés. Si l’épidémie évolue et affecte de nouvelles populations, les structures, en particulier les unités de traitement du choléra (UTC) et les points de réhydratation orale (PRO) peuvent être crées ou redéployées pour fournir une couverture adéquate.

En plus de ces structures de traitement spécifiques ‒ ou à leur place s’il est impossible de monter ces structures ‒ le traitement à domicile (distribution de sachets de sels de réhydratation orale (SRO) à la population) peut être une option pour traiter rapidement les patients. Commencer les SRO à la maison dès les premiers symptômes du choléra peut prévenir la déshydratation ou éviter une déshydratation grave et une hospitalisation.

Pré-positionnement des traitements

Dans les zones à risque mais qui ne sont pas encore touchées par l’épidémie, les traitements de base tels que les SRO et le Ringer lactate (RL) doivent être pré-positionnés dans les structures de santé afin de traiter immédiatement les premiers patients en cas d’épidémie.

Système de référence entre les structures

Même si les SRO sont largement disponibles, un certain nombre de patients nécessiteront des soins d’urgence. Un système de référence efficace (ambulance ou autre véhicule adapté) doit être organisé ou amélioré afin de transporter rapidement les cas graves ou compliqués vers une structure capable de réaliser un traitement IV. Lorsque la durée du transport est supérieure à 15 minutes et pour les cas graves, le patient doit partir avec son traitement1 . La présence dans le véhicule d’un personnel de santé est recommandée lors du transport de patients perfusés.

Gratuité des soins

Pour garantir l’accès aux soins, le diagnostic, le traitement, le transfert et l’hospitalisation doivent être gratuits.

Recherche active des cas

Dans les régions où des agents de santé communautaires sont impliqués dans la détection et le traitement d’autres maladies courantes (p.ex., le paludisme), la recherche active des cas favorise le traitement précoce.

4.2.2 Qualité des soins

Améliorer l’accès aux soins a un impact limité si la qualité des soins est insuffisante.
Des protocoles standardisés doivent être utilisés afin de respecter les principes et pratiques acceptés. L’approvisionnement en traitement doit être suffisant et constant.
Les soignants, en nombre suffisant pour traiter les patients, doivent être correctement formés et constamment supervisés.

4.2.3 Organisation des équipes d’intervention

La mise en place de structures de traitement du choléra nécessite des compétences diverses : médecine, logistique, eau/assainissement, approvisionnement, surveillance, etc.

Dans la plupart des cas, les équipes d’intervention sont multidisciplinaires, c.-à-d. composées de tous les spécialistes nécessaires pour couvrir l’ensemble des activités dans une zone donnée, où elles restent pendant toute la durée de l’épidémie.

En cas d’épidémie de grande envergure touchant l’ensemble d’une région ou d’un pays, avec une composante rurale importante, il faut envisager d’autres approches.
Par exemple, une équipe multidisciplinaire (ou plusieurs) peut établir une structure de traitement pleinement opérationnelle dans une zone donnée puis se déplacer dans une autre zone où une autre structure est nécessaire.
Sinon, plusieurs équipes spécialisées (c.-à-d. équipe d’investigation, équipe d’intervention, équipe de supervision et approvisionnement) peuvent se déployer successivement sur différents sites, chacune exécutant une tâche spécifique. Voir aussi Section 4.5.1.



Footnotes
Ref Notes
1

Prévoir quelques bouteilles d’eau d’un litre pour préparer de la SRO pour le transport.