4.3 Dispositif de prise en charge en camps de réfugiés


Mettre en place un dispositif de traitement du choléra dans les camps de réfugiés (ou de déplacés) est relativement simple.
La population entière est concentrée et confinée dans une zone géographique limitée (milieu « fermé »).
Les distances pour accéder aux structures de traitement sont en général courtes. Le système de référence est facile à organiser.
Il y a le plus souvent assez d’espace pour créer toutes les structures nécessaires. De plus, un réseau d’agents de santé communautaire peut déjà exister ou être mis en place rapidement afin de faciliter la recherche active des cas.

Un CTC central unique est en général suffisant pour gérer les cas sévères et plusieurs PRO sont répartis dans le camp pour traiter les cas les moins graves.
Selon la taille du camp, une ou des ambulances doivent assurer le transport des cas sévères depuis les PRO vers le CTC.