4.9 Comités de gestion de l’épidémie


Des comités de gestion de l’épidémie (ou cellules de crise) sont constitués au niveau national, régional et/ou du district selon l’ampleur de l’épidémie et l’organisation du système de santé. Ces comités sont responsables de la coordination de la réponse à l’épidémie à leur niveau respectif.

Les comités se réunissent régulièrement : chaque jour au début de l’épidémie, puis chaque semaine, jusqu’à la fin de intervention. Les réunions sont courtes avec un ordre du jour précis.

Les comptes rendus sont diffusés aux responsables des différents niveaux et aux partenaires. La rétro-information peut aussi être effectuée à travers un bulletin hebdomadaire rendant compte des informations essentielles.

4.9.1 Composition des comités

À chaque niveau, le comité est composé de représentants :
– du Ministère de la Santé ;
– des hôpitaux, des structures de traitement du choléra ;
– des organismes chargés de l’eau, l’hygiène, l’assainissement ;
– des autorités administratives ;
– des agences de support (OMS, UNICEF, coopération bilatérale) et organisations non gouvernementales impliquées.

La réponse à l’épidémie exige une coordination étroite avec d’autres secteurs, qui participent aux comités si nécessaire au cas par cas. Ceux-ci comprennent :
– les laboratoires ;
– les médias : radio, journaux et télévision diffusent l’information sur l’existence d’une épidémie, les signes de la maladie, les lieux de soins, la gratuité des traitements, etc. ;
– la douane : elle peut faciliter l’importation des médicaments et matériel ;
– la sécurité : la police peut contribuer au maintien de l’ordre au cours des grandes campagnes de vaccination de masse.

4.9.2 Rôles des comités

Les termes de référence (responsabilités et niveau de décision) sont élaborés au cas par cas.

Comité national

Le comité national détermine les stratégies de surveillance, prise en charge des patients, vaccination et information à la population. Il doit fournir des solutions adaptées pour la mise en oeuvre de la réponse à l’épidémie (Tableau 4.4).
Il définit les rôles et responsabilités des comités d’échelons inférieurs (région, district). Il est également responsable de la supervision des activités, mobilise les ressources nécessaires tout en coordonnant et informant les partenaires au niveau national.
Etant donné que l’évaluation est une composante de toute intervention, le comité doit assurer une revue de la mise en œuvre régulièrement. L’objectif est d’améliorer les interventions en formulant des recommandations au regard de ce qui a été réalisé en pratique.

Tableau 4.4 - Objectifs et responsabilités du comité national de réponse aux épidémies


Objectifs

Responsabilités

Surveillance épidémiologique

  • Fournir des données quotidiennes puis hebdomadaires pour prendre les décisions.
  • Déterminer les zones d’intervention prioritaires.
  • Sélectionner et diffuser une définition standard de cas.
  • Renforcer ou établir un système de recueil et analyse de données simple, régulier et fiable.

Prise en charge des patients

  • Réduire le délai entre les premiers symptômes de la maladie et le traitement.
  • Réduire la létalité.
  • Assurer une disponibilité constante en traitement gratuits à tous les niveaux.
  • Etablir et diffuser les protocoles de traitement.
  • Evaluer les besoins en :
    • traitements ;
    • structures de traitement ;
    • personnel et formation.
  • Définir la stratégie d’approvisionnement en médicaments (rythme et priorités).
  • Organiser la surveillance des quantités distribuées et de la disponibilité en traitements.

Information à la population et promotion de la santé

  • Fournir à la population des informations pratiques et claires sur : l’épidémie, la prise en charge des patients et la vaccination le cas échéant.
  • Déterminer :
    • le contenu des messages ;
    • la population cible ;
    • les moyens de transmission.
  • Fournir un appui en matière de mobilisation sociale (production de matériel didactique, recrutement, transport, etc.).

Vaccination

  • Protéger rapidement la population à risque.
  • Limiter la progression de l’épidémie.
  • Décider d’effectuer ou non une vaccination de masse.

Si oui :

  • Définir la population cible et les priorités ;
  • Définir l’approche et le planning ;
  • Valider la demande de vaccins adressée à ICG ;
  • Evaluer la capacité et les besoins au niveau de la chaîne du froid ;
  • Suivre la mise en œuvre de la campagne ;
  • Déterminer la date de l’évaluation post-campagne (Section 4.7.7).

Comités locaux

Les autres niveaux (région et district) sont impliqués dans la surveillance et système d’alerte, la gestion des données et la mise en œuvre de la réponse.
Ils transmettent quotidiennement ou chaque semaine (selon la phase de l’épidémie) les informations au niveau national.