5.5 Patients non déshydratés (ou traitement d’entretien)


Le traitement d’entretien concerne à la fois :
– Les patients déshydratés à l’admission, qui ont été réhydratés et ne présentent plus de signes de déshydratation ;
– Les patients non déshydratés à l’admission.

5.5.1 Protocole de traitement (Plan A)

Traitement d’entretien

Administrer de la solution de réhydratation orale (SRO) après chaque selle liquide, jusqu’à ce que la diarrhée cesse, comme ci-dessous :

Tableau 5.5 – Quantité de SRO à administrer pour maintenir l’hydratation (OMS)

Age

Quantité de SRO
après chaque selle liquide

Quantité de SRO/jour
Moins de 2 ans50 à 100 ml (10 à 20 c. à c. de 5 ml)500 ml/jour
2 à 10 ans100 à 200 ml (1/2 verre à 1 verre de 200 ml)1000 ml/jour
Plus de 10 ansAu moins 200 à 250 ml (au moins 1 verre de 200 ml)2000 ml/jour

Traitement complémentaire

Sulfate de zinc PO pendant 10 jours pour les enfants de moins de 5 ans (Annexe 7). Se référer à la Section 5.6 pour les instructions de traitement à domicile.

5.5.2 Suivi du patient

Patients ayant été réhydratés

Observer pendant 4 à 6 heures les patients qui entrent en traitement d’entretien une fois la réhydratation IV et/ou orale terminée.

Patients non déshydratés

Les patients non déshydratés à l’admission, bien qu’enregistrés comme des cas de choléra, ne sont pas obligatoirement hospitalisés pour suivre le traitement d’entretien.
Il faut toutefois garder en observation pendant 4 à 6 heures les patients à risque (d’aggravation ou de complications) :
– Enfants de moins de 1 an ;
– Patients qui vomissent ;
– Enfants malnutris (malnutrition aiguë suspectée ou avérée) ;
– Patients qui habitent loin du centre de traitement.

Pour les autres patients, la durée d’observation de 4 à 6 heures peut être écourtée (1 à 2 heures p.ex.) si le patient :
– N’a pas de difficulté à boire la SRO ni de vomissements ;
– Peut facilement revenir au centre si son état se dégrade ;
– A reçu et compris les instructions de traitement à domicile.

Surveillance

Vérifier que le patient prend correctement la SRO après chaque selle. Toutes les heures :
– Faire un bilan de l’état d’hydratation.
– Reporter sur la feuille de surveillance les quantités de SRO prises, les selles, les vomissements.

Exercer une surveillance étroite des patients qui ne sont pas autonomes (p.ex. jeunes enfants, personnes âgées) ou qui présentent une diarrhée abondante ou des vomissements ou des difficultés à boire car ces patients ont un risque plus élevé de déshydratation.

En cas de vomissements ou si le patient ou l’accompagnant a des difficultés à suivre le traitement, passer plus de temps avec lui. Les vomissements (s’ils ne sont pas systématiques) ne contreindiquent pas le traitement oral. Ils peuvent être déclenchés ou aggravés par la prise rapide d’un volume de SRO trop important pour l’estomac du patient. Montrer comment administrer la SRO par petites quantités pour éviter les vomissements (Section 5.4.3). La perfusion n’est pas indiquée chez les patients qui vomissent mais ne présentent pas de signes de déshydratation.

A tout moment, si des signes de déshydratation apparaissent, changer pour le protocole de réhydratation adapté.