5.2 Surveillance de l’accouchement

5.2.1 Partogramme

Le partogramme est un outil de surveillance du bien-être maternel et foetal pendant le travail et d’aide à la décision en cas d'anomalies. Il est conçu pour pouvoir être utilisé quel que soit le niveau de soins.

Le partogramme débute avec la phase active du travail, dès 4 cm de dilatation et 3 contractions par 10 minutes. Il doit être régulièrement rempli pendant le travail.

Son élément central est un graphique sur lequel est notée la progression de la dilatation du col, appréciée par le toucher vaginal.

Il comporte également d'autres éléments de surveillance à noter sur le diagramme horaire à chaque fois qu’ils sont contrôlés :

– Indicateurs maternels :
• Signes vitaux (pouls, pression artérielle, température)
• Heure de rupture spontanée ou artificielle des membranes
• Contractions utérines (nombre par 10 minutes et durée)
• Mictions
• Administration de médicaments (oxytocine, antibiotique, etc.)

– Indicateurs foetaux :
• Rythme cardiaque foetal
• Liquide amniotique (couleur, odeur et quantité)
• Descente du foetus, modelage de la tête

Interprétation du partogramme

Le partogramme de l'OMS (voir ci-dessous) comporte 2 lignes transversales : la ligne d'alerte et la ligne d'action.

La ligne d'alerte va de 4 à 10 cm et correspond au rythme moyen de dilatation de 1 cm par heure. Si la courbe de progression du travail passe à droite de cette ligne, cela signifie que la dilatation est lente (inférieure à 1 cm/heure).
La ligne d'action est située à 4 heures de distance à droite de la ligne d'alerte. Si la courbe de dilatation franchit cette ligne, une action est impérative.

En cas de franchissement de la ligne d'alerte, si la femme est dans un centre de santé ou une structure SONUB, organiser une référence dans une structure SONUC. Si la femme est déjà dans une structure SONUC, intervenir d'emblée ou au minimum la surveiller plus attentivement.

En cas de franchissement de la ligne d'action, une intervention est nécessaire (travail dirigé, rupture artificielle des membranes, césarienne, etc.). Se référer au Chapitre 7.

Partogramme de l'OMS

5.2.2 Surveillance maternelle post-partum en salle d'accouchement

– Surveiller les constantes (pouls, pression artérielle, température, fréquence respiratoire), les saignements et la rétraction utérine :
• Entre Heure 0 et Heure 2 : toutes les 15 à 30 minutes,
• Entre Heure 2 et Heure 4 : toutes les heures.

– Vérifier que la patiente boit et urine bien.

– Vérifier s’il existe d’autres indications de traitement, p.ex., antibiotiques pour une rupture prolongée des membranes (Chapitre 4, Section 4.9.3), anémie (Chapitre 4, Section 4.1), etc.

– En cas de césarienne, se référer au Chapitre 6, Section 6.4.

Pour la surveillance et les soins après le post-partum immédiat, se référer au Chapitre 11, Section 11.2 et Section 11.4.