5.4 Procidence du cordon


Descente du cordon ombilical au devant de la présentation, le plus souvent lors de la rupture des membranes (insertion basse ou longueur excessive, présentation dystocique (transverse ou siège), rupture brusque de la poche des eaux, excès de liquide amniotique, grossesse gémellaire).

La compression du cordon entre les tissus maternels et le foetus (Figures 5.11 et 5.12) lors des contractions provoque une souffrance foetale et la mort rapide du foetus.

Figure 5.11 - Issue du cordon à la vulve


Figure 5.12 - Présentation comprimant le cordon

5.4.1 Diagnostic

– La poche des eaux est rompue : palpation du cordon entre les doigts et, si le foetus est encore en vie, perception des pulsations.
– Souffrance foetale : bruits du coeur très lents, irréguliers.

5.4.2 Conduite à tenir

Foetus mort ou enfant non viable (grand prématuré)

Aucune intervention spécifique, accouchement par voie basse, pas de césarienne.

Foetus en vie

Il s’agit d’une urgence obstétricale, accouchement immédiat :

– Femme en position genu-pectorale (Figure 5.13) ou en position de Trendelenburg (décubitus dorsal, tête en bas), pour décomprimer le cordon.

– Repousser la présentation vers le fond utérin pour décomprimer le cordon par le toucher vaginal que l'on maintient jusqu'à l'extraction de l'enfant par césarienne.

– Césarienne, en repoussant la présentation par le vagin, jusqu'à l'extraction. Vérifier les bruits du coeur foetal juste avant l'intervention. Si les bruits du coeur ne sont plus perçus, il vaut mieux laisser l'accouchement se dérouler par voie basse (l'enfant est déjà mort).

– Si présentation engagée et dilatation complète, le refoulement de la présentation est impossible, l'extraction par voie basse doit être rapide : extraction instrumentale (ventouse ou forceps, Section 5.6) ou grande extraction de siège (Chapitre 6, Section 6.3).

Figure 5.13 - Position genu-pectorale