9.1 Précautions à prendre lors des manoeuvres intrautérines


Il existe deux types de manoeuvres intra-utérines :
– Manuelles : délivrance artificielle, révision utérine et curage digital ;
– Instrumentales : aspiration manuelle par le vide (AMV), curetage et embryotomie.

9.1.1 Précautions communes à toutes manoeuvres intra-utérines

Vidange vésicale

Elle facilite le geste intra-utérin et réduit le risque de plaie de vessie.
– Faire uriner spontanément la patiente.
– Pratiquer un sondage évacuateur aseptique uniquement si la patiente n'urine pas spontanément.

Asepsie

– Nettoyer la vulve et le périnée avec la solution antiseptique moussante de polyvidone iodée (ou à défaut, avec du savon ordinaire). Rincer, sécher. Badigeonner ensuite la vulve et le périnée à la polyvidone iodée à 10%.
– Utiliser des champs, compresses et gants stériles (des gants de révision utérine stériles, à manches longues, pour les manoeuvres manuelles).

Anesthésie

Toute manoeuvre s'effectue sous anesthésie. Un geste est réalisé sans anesthésie à deux conditions : il s'agit d'une urgence vitale (hémorragie de la délivrance sur rétention placentaire p.ex.) et l'anesthésie ne peut être faite immédiatement.

Pour l’AMV, une analgésie satisfaisante peut être obtenue en associant une prémédication et une anesthésie locale (bloc paracervical).

Protection du personnel

Toutes ces manoeuvres exposent le praticien au risque de contamination par le HIV. Une protection est indispensable : gants, blouse, tablier en caoutchouc, masque, lunettes de protection.

9.1.2 Précautions spécifiques aux manoeuvres manuelles

Pour toute manoeuvre intra-utérine manuelle, associer :

– Une antibioprophylaxie avant le geste :
céfazoline ou ampicilline IV lente1  : 2 g dose unique
ET
– Un traitement utérotonique (juste après le geste) pour améliorer la rétraction utérine :
oxytocine IM ou IV lente : 5 à 10 UI dose unique (ou, à défaut, méthylergométrine IM : 0,2 mg)



Footnotes
Ref Notes
1

Chez les patientes ayant un antécédent de réactions d’hypersensibilité immédiate à une pénicilline (urticaire, troubles respiratoires, oedème) : clindamycine IV, 900 mg dose unique.