CARBAMAZÉPINE oral

Prescription sous contrôle médical

Action thérapeutique

– Antiépileptique

Indications

– Épilepsie (à l'exclusion du petit mal)
– Douleurs neuropathiques (seule ou en association avec l'amitriptyline)
– Prévention des récidives des troubles bipolaires

Présentation

– Comprimé à 200 mg

Posologie

– Épilepsie
Enfant de 1 mois et plus : commencer par 5 mg/kg une fois par jour ou 2,5 mg/kg 2 fois par jour, puis augmenter la dose de 2,5 à 5 mg/kg par semaine jusqu'à 5 mg/kg 2 à 3 fois par jour (max. 20 mg/kg par jour)
Adulte : commencer par 100 à 200 mg une à 2 fois par jour, puis augmenter la dose de 100 à 200 mg par semaine jusqu'à 400 mg 2 à 3 fois par jour (max. 1600 mg par jour)

– Douleurs neuropathiques
Adulte : 200 mg une fois par jour au coucher pendant une semaine puis 200 mg 2 fois par jour (le matin et au coucher) la semaine suivante puis 200 mg 3 fois par jour

– Prévention des récidives des troubles bipolaires
Adulte : commencer par 100 mg 2 fois par jour. Augmenter de 200 mg par semaine si nécessaire jusqu'à 200 mg 2 à 3 fois par jour (max. 1200 mg par jour).

Durée

– Épilepsie, prévention des récidives des troubles bipolaires : traitement à vie. Ne pas interrompre brutalement le traitement, même en cas de substitution par un autre antiépileptique.
– Douleurs neuropathiques : plusieurs mois après disparition de la douleur puis tenter un arrêt du traitement.

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer en cas de bloc auriculo-ventriculaire, antécédents d'aplasie médullaire.
– Administrer avec prudence en cas de glaucome, rétention urinaire, insuffisance hépatique, rénale ou cardiaque, troubles hématologiques et chez les sujets âgés.
– Peut provoquer :
• céphalées, vertiges, troubles digestifs et visuels, rash, leucopénie, confusion et agitation chez les sujets âgés, somnolence (administrer avec prudence en cas de conduite de véhicule ou d'utilisation de machine) ;
• rarement : réactions allergiques graves (syndromes de Lyell et de Stevens-Johnson), agranulocytose, anémie, aplasie médullaire, pancréatite, hépatite, troubles de la conduction cardiaque. Dans ces cas, arrêter le traitement.
– Ne pas consommer d'alcool pendant le traitement.
– Ne pas associer ou surveiller l’association avec :
• érythromycine, isoniazide, fluoxétine, acide valproïque, etc. (augmentation du taux de carbamazépine) ;
• rifampicine (diminution de l’efficacité de la carbamazépine) ;
• anticoagulants oraux, contraceptifs (oraux et implants), corticoïdes, antidépresseurs tricycliques, neuroleptiques, inhibiteurs de la protéase, rifampicine, itraconazole, doxycycline, tramadol, etc. (diminution de leur efficacité).
– Grossesse :
• Épilepsie et troubles bipolaires : ne pas instaurer un traitement au premier trimestre, sauf en cas de nécessité absolue, s'il n'existe pas d'alternative (risque d’anomalies de fermeture du tube neural, malformations cardiaques, de la face, hypospadias). Cependant, ne pas interrompre un traitement instauré avant la grossesse, administrer la dose minimale efficace. En raison du risque de syndrome hémorragique du nouveau-né, administrer de la vitamine K à la mère et au nouveau-né. L'administration d'acide folique pendant le premier trimestre pourrait réduire le risque de malformation du tube neural.

• Douleurs neuropathiques : déconseillé
– Allaitement : à éviter

Remarques

– Il existe aussi une solution orale à 100 mg/5 ml, des comprimés à 100 mg et des comprimés à croquer à 100 mg et 200 mg.
– Conservation : température inférieure à 25 °C -  -