CHLORPHÉNAMINE = CHLORPHÉNIRAMINE oral



Action thérapeutique

– Antihistaminique H1 sédatif

Indications

– Traitement symptomatique des réactions allergiques mineures (urticaire, conjonctivite allergique, etc.)

Présentation

– Solution orale à 2 mg/5 ml
– Comprimé à 4 mg

Posologie

– Enfant de 1 à < 2 ans : 1 mg 2 fois par jour
– Enfant de 2 à < 6 ans : 1 mg 4 à 6 fois par jour (max. 6 mg par jour)
– Enfant de 6 à < 12 ans : 2 mg 4 à 6 fois par jour (max. 12 mg par jour)
– Enfant ≥ 12 ans et adulte : 4 mg 4 à 6 fois par jour (max. 24 mg par jour ; max. 12 mg par jour chez le patient âgé)

AgePoidsSol. orale à 2 mg/5 mlComprimé à 4 mg
1 à < 2 ans10 à < 13 kg2,5 ml x 2
2 à < 6 ans13 à < 21 kg2,5 ml x 4
6 à < 12 ans21 à < 39 kg5 ml x 4½ cp x 4
≥ 12 ans et adulte≥ 39 kg1 cp x 4

Durée

– La plus courte possible (quelques jours).

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Administrer avec prudence et sous surveillance :
• chez les enfants et les patients âgés (risque d’agitation, d’excitation) ;
• en cas de troubles urétro-prostatiques, glaucome à angle fermé, épilepsie, insuffisance hépatique ou rénale sévère ;
• en cas d'association avec des médicaments dépresseurs du système nerveux central (analgésiques opioïdes, antispychotiques, sédatifs, antidépresseurs, etc.) ou à effet anticholinergique (atropine, amitriptyline, chlorpromazine, etc.). 
– Peut provoquer : 
• somnolence, vertiges, céphalées, confusion, hypotension, photosensibilisation (se protéger du soleil) ; rarement : syndrome extrapyramidal, réactions allergiques ;
• effets anticholinergiques (sécheresse de la bouche, constipation, vision trouble, tachycardie, troubles de la miction).
– Eviter l’alcool pendant le traitement.
– Grossesse et allaitement : 
• Préférer la loratadine à partir du 2e trimestre de la grossesse et chez la femme allaitante. 

• En l'absence d'alternative et si le traitement est justifié, utiliser la chlorphénamine pour une durée la plus courte possible. Surveiller l'enfant (risque d'effets sédatifs et anticholinergiques) si la mère a été traitée juste avant la naissance ou si elle allaite.

Remarques

– Les effets sédatifs sont moins marqués que ceux de la prométhazine.
– Conservation : température inférieure à 25 °C -  -