VACCIN RAGE



Indications

– Prévention de la rage après exposition de catégorie II et III de l’OMS

Composition, présentation et voie d'administration

– Vaccin à virus inactivé, préparé à partir de cultures cellulaires (VCCOE) : dans des œufs embryonnés ou des cellules purifiées (cellules d'embryons de poulet, cellules Vero ou cellules diploïdes humaines) 
– Poudre pour injection en flacon monodose, à reconstituer avec la totalité du solvant qui l'accompagne (0,5 ml ou 1 ml, selon le fabricant)
– Voie IM : NE JAMAIS INJECTER DANS LES FESSES
• Enfant < 2 ans : injecter dans la partie antéro-latérale de la cuisse
• Enfant ≥ 2 ans et adulte : injecter dans le muscle deltoïde
– Voie ID : 
Enfant et adulte : injecter dans le muscle deltoïde (ou la partie antéro-latérale de la cuisse ou la région suprascapulaire)

Posologie et schéma vaccinal

– Enfant et adulte : une dose IM = 0,5 ou 1 ml, selon le vaccin utilisé ; une dose ID = 0,1 ml, quel que soit le vaccin utilisé
– Le schéma vaccinal peut varier selon les pays, s’informer du protocole national. Il tient compte du statut vaccinal au moment de l’exposition et de la voie d’administration utilisée (se conformer aux instructions du fabricant).
– La 1re dose de vaccin est administrée le plus rapidement possible après l'exposition, même si le patient se présente tardivement (l’incubation de la rage peut durer plusieurs mois). Le patient doit recevoir la totalité des doses indiquées.
– Si une dose de vaccin est retardée ou une voie d'administration changée, poursuivre la vaccination selon la voie d'administration choisie et ne pas la recommencer.

Les schémas vaccinaux les plus simples proposés par l’OMS sont les suivants :


Aucune vaccination antirabique
ou vaccination incomplète
ou vaccination complète avec un VTN
ou statut vaccinal inconnu


Vaccination complète
avec un VCCOE

Voie IM(a)

Voie ID

Voie IM ou ID(d)

J0

2 doses(b)
(1 dose dans chaque bras ou cuisse)

1 dose(b)

2 doses(b)
(1 dose dans chaque bras)

1 dose

J3


1 dose

2 doses
(1 dose dans chaque bras)

1 dose

J7

1 dose

1 dose

2 doses
(1 dose dans chaque bras)


J14
1 dose(c)

J21

1 dose



(a) Pour la voie IM, deux schémas sont possibles : schéma de Zagreb (2-0-1-0-1) en 21 jours ou schéma d'Essen à 4 doses (1-1-1-1-0) sur 14 à 28 jours.
(b)
 Plus 1 dose unique d’immunoglobuline antirabique dans la plaie en cas de catégorie d’exposition III à J0.
(c) La dernière injection peut être réalisée entre J14 et J28.
(d) Un autre schéma ID est possible : 4 doses ID (1 dose dans chaque bras et 1 dose dans chaque cuisse) à J0.

– Patient immunodéprimé : 1 dose à J0, J7 et entre J21 et J28 par voie IM ou ID (plus 1 dose unique d'immunoglobuline antirabique)

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer simultanément des corticoïdes (diminution de l'efficacité du vaccin).
– Peut provoquer : réactions bénignes au point d'injection (douleur, induration), fièvre, malaise, céphalées, fatigue, troubles digestifs ; rarement : réaction anaphylactique.
– Vérifier l'absence de reflux sanguin au niveau du site d'injection pour éviter l’injection accidentelle dans un vaisseau (risque de choc).
– Vaccination ID : une technique d’administration incorrecte conduit à un échec du traitement. Si la technique d’injection ID n’est pas maîtrisée, utiliser la voie IM.
– En cas d'administration simultanée de l'immunoglobuline antirabique et d'autres vaccins, utiliser des seringues et sites d'injection différents.
– Grossesse et allaitement : pas de contre-indication

Remarques

– Le vaccin antirabique est aussi utilisé en prévention de la rage avant exposition chez les sujets à risque (séjour prolongé en zone d'endémie, professionnels en contact avec des animaux susceptibles de transmettre le virus).
– Eviter l’utilisation de vaccins dérivés de tissus nerveux (VTN) : ils sont moins immunogènes que les vaccins préparés sur cultures cellulaires (VCCOE) et leurs effets indésirables sévères plus fréquents.
– Conservation : 
• Poudre : entre 2 °C et 8 °C. Ne pas congeler.
• Solvant : la chaîne du froid n'est pas nécessaire à la conservation. Cependant, au moins 12 heures avant la reconstitution du vaccin, placer le solvant à une température comprise entre 2 °C et 8 °C pour que le solvant et la poudre soient à la même température : un choc thermique lors de la reconstitution diminuerait l'efficacité du vaccin. Ne pas congeler.
• Vaccin reconstitué : utiliser immédiatement.