12.3 Aspiration


L'aspiration (manuelle ou électrique) est l'alternative à la méthode médicamenteuse. 

12.3.1 Précautions

– En cas de cervicite purulente ou d'infection pelvienne :
• retarder le geste si possible, jusqu’à ce que le traitement antibiotique (Chapitre 9, Section 9.6.6) soit terminé.
• si l’aspiration ne peut être reportée, débuter l’antibiothérapie avant de réaliser le geste.
– En cas de troubles de la coagulation : risque d’hémorragie. L’aspiration doit avoir lieu dans une structure capable de réaliser une chirurgie et une transfusion en urgence.

12.3.2 Matériel

Chapitre 9, Section 9.5.3.

12.3.3 Technique

– Précautions communes à toutes les manœuvres intra-utérines (Chapitre 9, Section 9.1.1).
– Débuter l’antibiothérapie en cas d’infection si l’avortement ne peut être repoussé. Pour l’antibiothérapie, se référer au Chapitre 9, Section 9.6.6.
– Pour l'antibioprophylaxie, la préparation cervicale (si nécessaire), la prémédication, la préparation du matériel, le bloc paracervical et la procédure, se référer au Chapitre 9, Section 9.5.4.

Remarque : en fin d’intervention, un DIU peut être posé (en l’absence d’infection pelvienne associée) si c’est la méthode contraceptive choisie par la patiente.

12.3.4 Suivi de la patiente

Immédiat

– Installer confortablement la patiente pendant la période de surveillance (au moins 2 heures).
– Surveiller signes vitaux et saignements.
– Pour la douleur : paracétamol et/ou ibuprofène (Annexe 7).
– La patiente peut rentrer chez elle si ses signes vitaux sont stables, qu'elle est capable de marcher et qu'elle a reçu les informations suivantes :
• Les crampes durent quelques jours.
• Les saignements durent 8 à 10 jours.
• Les règles reprennent dans les 4 à 8 semaines.
• Le retour de la fertilité est très rapide, l’ovulation peut survenir dans les 10 jours suivant l’intervention. Débuter une contraception le jour même (Chapitre 11, Section 11.5).
• Hygiène personnelle : toilette à l’eau propre et au savon une fois par jour ; pas de douches vaginales.
• Consulter immédiatement en cas de : douleur sévère, saignement important, écoulement vaginal fétide, fièvre.

Consultation post-intervention

– Pas de consultation systématique post-intervention.
– Encourager la femme à revenir à tout moment en cas de problème, complication ou questions.
– Encourager la femme à revenir pour une contraception si elle n'a pas débuté immédiatement lors l'IG. 

12.3.5 Complications

Se référer au Chapitre 9, Section 9.6.6.