16.5 Chimioprophylaxie et tuberculose pharmacorésistante


Les personnes en contact avec des patients atteints de TB multirésistante (TB-MR) et chez lesquelles une infection latente est diagnostiquée sont souvent infectées par la même souche que le cas index. Des études menées dans des zones de forte prévalence de la TB ont montré qu'environ les deux tiers, voire plus, des personnes vivant sous le même toit que le patient sont infectées par la même souche7,8,9,10.

Il existe très peu d'études sur l'utilisation des antituberculeux de deuxième ligne pour prévenir la maladie chez les contacts étroits des patients TB-MR. En l’absence de preuves et de consensus sur l’intérêt de la prophylaxie et sur les médicaments à administrer, celle-ci n’est pas systématiquement recommandée à l’heure actuelle.

Les contacts étroits de patients atteints de TB pharmacorésistante doivent être suivis pendant au moins deux ans. S’ils développent une TB évolutive, il est recommandé de débuter rapidement le même traitement que celui du cas index.