RINGER LACTATE



Indications

– Déshydratation sévère
– Remplissage vasculaire (traumatisme, chirurgie, anesthésie)

Présentation

– Flacons ou poches souples de 500 ml et 1000 ml

Composition

– Variable selon les fabricants

– Composition ionique par litre la plus courante :

sodium (Na+)      130,50 mmol    (130,50 mEq)
potassium (K+)       4,02 mmol     (4,02 mEq)
calcium (Ca++)       0,67 mmol     (1,35 mEq)
chlorure (Cl)     109,60 mmol    (109,60 mEq)
lactate                   28,00 mmol    (28,00 mEq)

– Solution isotonique sans apport de glucose

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Dans l’alcalose métabolique, le diabète, l’insuffisance hépatique grave et le traumatisme crânien : préférer le NaCl à 0,9%.
– Le Ringer lactate apporte des quantités adaptées de Na et Ca. Il contient du lactate qui se transforme en bicarbonate dans l'organisme et permet de combattre l'acidose métabolique quand elle existe (si l'hémodynamique et la fonction hépatique sont normales).
Attention, certaines solutions sur le marché ne contiennent pas de lactate.
– Il contient une faible quantité de KCl (4 mEq/l), suffisante pour une utilisation de courte durée. Pour une utilisation prolongée au-delà de 2 ou 3 jours, un apport potassique supplémentaire est nécessaire à raison de 1 ou 2 g de KCl/litre, soit 1 à 2 ampoules de 10 ml de KCl à 10%/litre.
– Pour les déshydratations bénignes et modérées, administrer des sels de réhydratation orale (SRO).

Remarques

– Correction des hypovolémies par hémorragie ; perfuser 3 fois le volume perdu si :
• le volume perdu est inférieur ou égal à 1 500 ml chez l’adulte ;
• les fonctions cardiaques et rénales sont normales.
– Le Ringer lactate peut être utilisé pour prévenir les hypotensions de la rachianesthésie.
Conservation : température inférieure à 25 °C