3.2 Infection tuberculeuse latente

Select language:
Sommaire

    Le diagnostic repose sur l'exclusion d'une TB active et la démonstration d'une infection tuberculeuse latente (ITL).

     

    Pour démontrer l’ITL, l’un des tests suivants peut être réalisé. Toutefois, il n’est pas obligatoire de réaliser ces tests pour débuter un traitement d’ITL chez :

    3.2.1 Intradermoréaction à la tuberculine

    Une intradermoréaction à la tuberculine (IDR) positive signifie qu'une infection mycobactérienne a eu lieu.

    Pour l'interprétation des résultats de l’IDR, voir Annexe 9.

     

    L’IDR a plusieurs limites :

    • Pas de distinction entre infection par M. tuberculosis ou exposition à une mycobactérie de l'environnement.
    • Pas de distinction TB latente/active.
    • Faux positifs en cas de vaccination antérieure par le BCG.
    • Faux négatifs fréquents, en particulier chez les patients infectés par le VIH et les enfants malnutris.

     

    Après avoir exclu une TB active, une IDR positive est une indication de traitement de l'ITL (Chapitre 16).

     

    Remarques :

    • L’IDR est également utilisée chez les nouveau-nés sous traitement prophylactique par l’isoniazide (voir Chapitre 16).
    • D'autres tests cutanés sont disponibles mais n’ont pas encore été évalués par l'OMS.

    3.2.2 Tests de détection de l'interféron gamma

    Le test est réalisé in vitro sur du sang auquel on ajoute des antigènes de M. tuberculosis. Il en résulte une stimulation rapide des lymphocytes T mémoires et la libération d'interféron gamma chez les patients préalablement exposés au bacille.

     

    Les tests suivants mesurent :

    • Test QuantiFERON-TB Gold In-Tube : la quantité d'interféron-gamma libéré.
    • Test T-SPOT.TB : le nombre de lymphocytes T produisant de l'interféron-gamma [2] Citation 2. Pai, M., et al., Gamma interferon release assays for detection of Mycobacterium tuberculosis infection. Clin Microbiol Rev, 2014. 27(1): p. 3-20.
      https://cmr.asm.org/content/27/1/3
      .

     

    L’avantage des IGRA par rapport à L’IDR est l’absence de réaction croisée avec la vaccination par le BCG et la plupart des mycobactéries de l’environnement.

     

    Les IGRA ont plusieurs limites :

    • Pas de distinction TB latente/active.
    • Complexes à réaliser (matériel et techniciens de laboratoire qualifiés) et assez peu répandus.

     

    Une ITL est probable si le test est positif et peu probable si le test est négatif.

    Après avoir exclu une TB active, un IGRA positif est une indication de traitement de l'ITL (Chapitre 16).

     

    Références