8.3 Indicateurs épidémiologiques essentiels

Select language:
Sommaire

    Les deux indicateurs épidémiologiques essentiels au cours d’une épidémie de choléra sont le taux d’attaque et le taux de létalité. Ces deux indicateurs sont des mesures standard de l’intensité et de l’impact de l’épidémie. Ils permettent d’établir des comparaisons entre différents lieux et avec les épidémies précédentes.

    8.3.1 Taux d’attaque

    Le taux d’attaque (TA) est l’incidence cumulée des cas de choléra dans le temps depuis le début de l’épidémie.
    Il est essentiel de connaître le nombre total de personnes vivant dans une zone affectée pour calculer le TA (Section 2.5.1).
    Le TA est plus précis lorsque l’on utilise des chiffres de population correspondant aux zones administratives signalant des cas. Par exemple, la description de l’impact d’une épidémie touchant 3 quartiers d’une ville est plus précise si la population totale de ces 3 quartiers sert de base au calcul, plutôt que la population totale de la ville.

     

    Le TA est habituellement exprimé en pourcentage. La formule de calcul est la suivante :

     

                                Nombre de cas pendant une période
    TA =  ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––  x 100
                Population exposée au choléra pendant la même période

     

    Le TA augmente rapidement pendant la phase initiale de l’épidémie puis reste en plateau lorsque l’épidémie décline. Il ne diminue jamais.

    8.3.2 Taux de létalité

    Le taux de létalité (TL) est la proportion de cas de choléra qui meurent du choléra ou de ses complications dans les centres de traitement et/ou dans la communauté a Citation a. Etant donné que le nombre de cas rapportés dans la communauté (le dénominateur) est souvent moins fiable que le nombre de cas rapportés dans les structures de traitement, il est difficile de calculer précisément la létalité dans la communauté.  .

     

    Le TL est exprimé en pourcentage. La formule de calcul est la suivante :

     

                  Nombre de décès dus au choléra pendant une période
    TA =  ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––  x 100
                    Nouveaux cas de choléra pendant la même période

     

    Dans les structures de traitement, le TL est calculé sur une base hebdomadaire et cumulative. Il sert évaluer la qualité de la prise en charge des patients. L’indicateur standard d’une prise en charge adéquate est un TL < 1%. Toutes les structures doivent surveiller le TL et la qualité des soins, en particulier si le TL est > 1%.

     

    Le TL global combine les décès survenus dans les structures de traitement et dans la communauté. Il est suivi pendant toute la durée de l’épidémie et donne une indication de l’adéquation de la réponse en termes de prévention des décès évitables.

    8.3.3 Exemples de calcul

    Une épidémie de choléra a débuté dans une ville de 300 000 habitants. Depuis le début de l’épidémie, 455 cas ont été notifiés au total, dont 150 nouveaux cas la semaine dernière.
    Parmi ces 150 derniers cas, 6 sont morts au cours de la même semaine.
    TA = 455 ÷ 300 000 x 100 = 0,15% depuis le début de l’épidémie
    TL = 6 ÷ 150 x 100 = 4% pour la dernière semaine

     

    A la fin de l’épidémie, un total de 3313 cas de choléra et 25 décès ont été enregistrés.
    La population à risque est la même : 300 000 habitants
    TA cumulé = 3313 ÷ 300 000 x 100 = 1,1%
    TL cumulé = 25 ÷ 3313 x 100 = 0,75%

     

    Notes
    • (a)Etant donné que le nombre de cas rapportés dans la communauté (le dénominateur) est souvent moins fiable que le nombre de cas rapportés dans les structures de traitement, il est difficile de calculer précisément la létalité dans la communauté.