Résine de PODOPHYLLE, solution

Select language:
Sommaire

     

    Prescription sous contrôle médical

     

    Action thérapeutique

    • Antiviral, antimitotique, cytolytique actif sur les papillomavirus humains (HPV)

    Indications

    • Condylomes des organes génitaux externes, de l’anus et du vagin

    Présentation

    • Résine de podophylle dans de l’alcool ou de la teinture de benjoin, solution pour application locale à 10%, 15% et 25%

    Utilisation

    • Protéger systématiquement la zone saine autour des condylomes avec de la vaseline ou de la pommade à l’oxyde de zinc.
    • Appliquer la résine de podophylle sur les condylomes :
      • Pour les condylomes externes, laisser en contact 1 à 4 heures avant de laver à l’eau et au savon.
      • Pour les condylomes vaginaux, laisser sécher avant de retirer le spéculum.

    Durée

    • Renouveler le traitement une fois par semaine si nécessaire, pendant 4 semaines maximum.

    Contre-indications, effets indésirables, précautions

    • Ne pas utiliser chez l’enfant.
    • Ne pas appliquer sur la peau ou la muqueuse saine, ni sur les condylomes > 3 cm, ni sur les condylomes cervicaux, urétraux, rectaux et buccaux.
    • Peut provoquer :
      • des réactions locales : rougeur, ulcération, douleur au niveau de la zone traitée ;
      • des effets systémiques : troubles digestifs, hématologiques, neurologiques parfois sévères en cas d’application prolongée ou excessive, ou d’application sur des lésions qui saignent.
    • En cas de contact accidentel avec les yeux, rincer abondamment à l’eau.
    • Grossesse : CONTRE-INDIQUÉ
    • Allaitement : CONTRE-INDIQUÉ

    Remarques

    • Préférer la solution de podophyllotoxine à 0,5% : elle est aussi efficace, moins irritante et moins toxique que la résine de podophylle. Elle a l’avantage de pouvoir être appliquée sur les condylomes par le patient lui-même, alors que les applications de résine de podophylle doivent toujours être effectuées par le personnel médical.
    • En cas de contre-indication ou d’échec après 4 semaines, envisager une alternative thérapeutique (cryothérapie, électrocoagulation, excision chirurgicale).

    Conservation 

     
    –  Température inférieure à 25 °C