Abcès cutané


– Un abcès cutané est une collection de pus dans le derme ou le tissu sous-cutané.
– Staphylococcus aureus est le germe le plus souvent responsable.

Signes cliniques

– Nodule douloureux, rouge, luisant, fluctuant ou non ; suppuration ou cellulite environnante (voir Érysipèle et cellulite, Chapitre 4).
– Adénopathie régionale et fièvre peuvent être présentes.
– Complications : ostéomyélite, arthrite septique, choc septique (voir Choc, Chapitre 1).

Examens complémentaires

– Radiographie si suspicion d'ostéomyélite ou d'arthrite septique.

Traitement

– Le traitement consiste à inciser et drainer l'abcès, dans des conditions d'asepsie strictes (c.-à-d. matériel et instruments stériles, préparation cutanée antiseptique).
– Référer au chirurgien tout abcès cutané :
• localisé sur face antérieure ou latérale du cou, le triangle central du visage, la main, la région péri-anale, le sein, ou
• à proximité d'un gros vaisseau (p. ex. artère fémorale), ou 

• affectant un os ou une articulation.
– Antibiothérapie uniquement en cas de signes d'infection systémique, cellulite environnante étendue ou chez les patients présentant des facteurs de risque, p. ex.  immunosuppression ou diabète (pour l'antibiothérapie, voir Érysipèle et cellulite, Chapitre 4).

Matériel

– Bistouri stérile
– Pince courbe et sans griffe de Kelly stérile
– Gants et compresses à usage unique stériles
– Antiseptique et chlorure de sodium 0,9%
– Seringue de 5 ou 10 ml

Anesthésie

– Abcès de petite taille (approximativement < 5 cm), bien délimité, chez l'adulte : anesthésie locale à la lidocaïne 1% sans épinephrine (10 mg/ml) : 15 à 20 ml
– Abcès de grande taille (approximativement  > 5 cm) ou profond ou mal délimité chez l'adulte ou abcès chez l'enfant : sédation procédurale ou anesthésie générale (kétamine IM : 10 mg/kg).

Pour l'analgésie, voir Douleur, Chapitre 1.

Technique 

Incision au bistouri (Figure 8a)
– Tenir le bistouri entre le pouce et le majeur de la main dominante, l’index appuyant sur le manche. L'autre main maintient l'abcès entre le pouce et l’index. Le tranchant de la lame de bistouri doit être perpendiculaire au plan cutané.
– L’incision se fait selon l'axe le plus long de l'abcès, d'un seul trait franc. Sa longueur doit être suffisante pour laisser pénétrer un doigt.


Figure 8a
Incision au bistouri



Exploration au doigt
(Figure 8b)
– Introduire le doigt dans la cavité pour effondrer les travées fibreuses (il doit rester une cavité unique), évacuer le pus (et un corps étranger si présent) et bien explorer les limites de l’abcès.
– L’exploration permet aussi d’apprécier le développement en profondeur de l’abcès et ses rapports avec les structures nobles (pulsation artérielle) ou un éventuel contact osseux. Dans ce dernier cas un avis chirurgical est préférable.


Figure 8b
Exploration de la cavité, effondrement des travées fibreuses



Lavage
Laver abondamment à la seringue avec du chlorure de sodium 0,9%.


Drainage
(Figure 8c)
Uniquement pour les abcès profonds.
Mettre en place une lame de drainage (ou à défaut, une mèche de gaze) dans le fond de la cavité. Fixer la lame si possible, avec un point de suture sur l’une des berges. Le drain est ensuite retiré progressivement et enlevé au 3e-5e jour.

Figure 8c
Drainage fixé à la peau



Pansement
Recouvrir de compresses stériles.