8.5 Résistance croisée


La résistance croisée entre certains antituberculeux est bien connue. Certaines mutations génétiques entraînant une résistance à un antituberculeux peuvent conférer une résistance à certains ou tous les membres de la même famille et plus rarement, à des membres d'autres familles. Par exemple, parmi les aminosides, la résistance à la kanamycine est associée à une résistance croisée quasi complète avec l'amikacine. Par contre, il y a généralement peu de résistance croisée entre kanamycine et streptomycine. Par ailleurs, des souches résistantes à la kanamycine à haute dose peuvent être résistantes à la capréomycine (un polypeptide).

Tableau 8.3 - Résistance croisée entre les antituberculeux3

Médicaments/classes

Résistance croisée

Rifamycines

Résistance croisée très importante entre R et Rfb.

Isoniazide

Résistance croisée entre Eto/Pto et H si la mutation inhA est présente.

Aminosides
et polypeptides

Résistance croisée très importante entre Km et Amk.
Résistance croisée faible à modérée entre Km (ou Amk) et Cm.
Résistance croisée faible entre Km (ou Amk) et S.

Fluoroquinolones

Résistance croisée variable entre les différentes FQ. Certaines données in vitro montrent que des souches peuvent être sensibles à certaines FQ de dernière génération alors qu’elles sont résistantes à des FQ de génération précédente (Ofx). En revanche, on ignore si ces FQ de dernière génération restent cliniquement efficaces.

Thioamides

Résistance croisée de 100% entre Eto et Pto.

Thioacétazone

Résistance croisée entre Thz et H, Eto/Pto et PAS rapportée, mais habituellement considérée comme faible.