Annexe 20. Profils de poste - Promotion de la santé dans la population

Select language:
Sommaire

     

    Responsable de la promotion de la santé

    – Analyse la situation et le contexte :
    • Aspects socioéconomiques et culturels : p.ex., niveau de vie, sources de revenus, religion, habitudes (notamment en matière d’hygiène), connaissance et perception du choléra (mode de transmission, gestion des cas), comportement vis à vis des malades, recours thérapeutiques habituels, perception des centres de traitement du choléra, gestion des corps et funérailles ;
    • Actions déjà mises en place par d’autres intervenants : qui (p.ex. Ministères, ONG), où, comment ? ;
    • Rencontre avec les autorités religieuses, traditionnelles, administratives, et les populations ;
    • Exploration du terrain et observation (points d’eau, marchés, lieux de défécation).

     

    – Définit les stratégies et objectifs (avec les équipes médicales, eau/assainissement, le Ministère de la Santé, les partenaires) en fonction du contexte, y compris en cas de problèmes spécifiques (p.ex. rumeurs, refus par la population de mise en place d’un CTC).

     

    – Planifie et organise la mise en oeuvre des activités : ressources humaines, choix des lieux d’intervention en fonction de l’évolution de l’épidémie, horaires et transport des équipes, etc.

     

    – Recrute, assure la formation et supervise les équipes de promotion de la santé.

     

    – Prépare ou recueille le matériel de promotion de la santé (messages et supports) et s’assure qu’ils sont bien utilisés ou diffusés.

     

    – Assure le suivi quotidien des activités.

     

    – Rédige les rapports mensuels d’activité de ses équipes.

     

    – Evalue les activités.

     

    Selon l’étendue du projet, le responsable peut être secondé par un superviseur des activités de promotion de la santé.

    Sensibilisateurs

    – Donne au public les informations générales de base sur le choléra :
    • Moyens de prévention (p.ex. hygiène des mains, hygiène alimentaire, méthode de traitement de l’eau, précautions pour la défécation) ;
    • Signes de la maladie et conduite à tenir en cas de diarrhée « eau de riz » ;
    • Mesures prises face à l’épidémie et utilisation des services : localisation du CTC/UTC/PRO le plus proche, heures d’ouverture, gratuité des soins, points d’eau potable, conduite des funérailles, etc.

     

    – Donne au public des informations ciblées selon le contexte :
    • Lieu et date des distributions (savon, jerrycans, produits de désinfection de l’eau, SRO, etc.) ;
    • Utilisation du produit distribué (p.ex. produits de désinfection de l’eau, SRO) ;
    • Lieu et date de la vaccination en cas de campagne de vaccination de masse et information sur la vaccination (qui ? comment ? avantages et limites).

     

    – Effectue des démonstrations :
    • Préparation de la solution de réhydratation orale ;
    • Désinfection de l’eau avec un produit pour désinfecter l’eau.

     

    – Ecoute et répond aux questions et préoccupations du public. Selon le contexte :
    • Sujets sensibles (p.ex. modification des rites funéraires) ;
    • Rumeurs compliquant les actions mises en oeuvre pour enrayer l’épidémie ;
    • Autres préoccupations générales ou spécifiques de la population (p.ex. implantation d’un nouveau CTC dans le voisinage).

     

    – Gère le matériel nécessaire aux activités de promotion de la santé.

     

    – Rend compte en routine des activités réalisées et des difficultés au responsable de la promotion de la santé.

     

    – Participe aux réunions des équipes de promotion de la santé.

     

    – Suit certaines formations continues à la demande du responsable de la promotion de la santé.