Herpès buccal

Select language:
Sommaire

    Infection due au virus herpes simplex. La primo-infection a lieu typiquement dans l’enfance (6 mois à 5 ans) et se manifeste par une gingivo-stomatite aiguë parfois sévère. Après la primo-infection, le virus persiste dans l’organisme et entraîne chez certains patients des poussées d’herpès labial (réactivation épisodique du virus) habituellement bénignes.

    Signes cliniques

    • Gingivo-stomatite herpétique aiguë

    Vésicules multiples sur la muqueuse buccale et les lèvres, qui se rompent et forment des ulcérations jaunâtres douloureuses, parfois étendues. Les lésions sont en général associées à un malaise général, des adénopathies satellites, une fièvre.

    • Herpès labial

    Vésicules en bouquet à la jonction cutanéomuqueuse des lèvres.

     

    Face à des récidives fréquentes ou des formes extensives, penser à une infection par le HIV (voir Infection par le HIV et sida, Chapitre 8).

    Traitement

    Gingivo-stomatite herpétique aiguë

    • Traiter la douleur : paracétamol ou ibuprofène PO (Chapitre 1).
    • En cas de lésions sévères, impossibilité de boire et douleur importante:
      • Hospitaliser l’enfant (risque important de déshydratation).
      • S’il est vu dans les 96 heures qui suivent le début des symptômes, aciclovir PO pendant 5 à 7 jours :
        Enfant de moins de 2 ans : 200 mg 5 fois par jour
        Enfant de 2 ans et plus et adulte : 400 mg 5 fois par jour
    • En cas de surinfection bactérienne : amoxicilline PO pendant 7 jours.

     

    Chez les patients immunodéprimés : voir Infection par le HIV et sida, Chapitre 8.

    Herpès labial

    Résolution spontanée en 7 à 10 jours. Application locale d’un antiseptique éventuellement (chlorhexidine ou polyvidone iodée) ; paracétamol PO si nécessaire.

     

    Les 2 formes sont contagieuses : ne pas toucher les lésions (ou se laver les mains ensuite) ; éviter les contacts buccaux.