14.1 Introduction


Les patients contagieux atteints de TB des voies respiratoires et qui ne sont pas encore diagnostiqués ou mis sous traitement sont la principale source de bacilles. La prévention de la transmission repose donc avant tout sur :
– Un diagnostic précoce : un dépistage actif chez tous les patients présentant une toux, y compris au niveau des services de soins non spécialisés, permet d’éviter des jours ou semaines de transmission du bacille par un patient non diagnostiqué ;
ET
– La mise rapide sous traitement efficace : la contagiosité diminue quelques jours après la mise en route du traitement et est considéré comme nulle après 2 à 3 semaines1,2,3,4. Il est essentiel que le traitement soit «efficace». Un patient atteint de TB multirésistante (TB-MR) sous traitement antituberculeux de première ligne est susceptible de rester contagieux.

Toutefois, dans les structures où sont rassemblés des cas présumés ou confirmés, il est nécessaire de mettre en oeuvre d’autres mesures pour réduire la transmission aux autres patients ou visiteurs, en particulier aux plus vulnérables (immunodéprimés)5 et au personnel soignant.

La prévention de la transmission de la TB dans les structures de santé1 repose sur différentes stratégies.



Footnotes
Ref Notes
1

Ce chapitre passe en revue les stratégies de base pour prévenir la transmission de la TB. Pour plus d’informations, consulter le site de la Tuberculosis Coalition for Technical Assistance (http://www.tbcta.org/Library ).