2.5 Résumé des présentations cliniques de la TB


Tableau 2.3 - Présentations cliniques de la TB et particularités chez les patients infectés par le VIH

Localisation

Symptômes

Particularités chez les patients VIH+

TB pulmonaire

  • Toux prolongée (> 2 semaines), expectoration, douleurs thoraciques, essoufflement, fièvre modérée et sueurs nocturnes.
  • Hémoptysie.
  • Symptômes constitutionnels souvent présents : fièvre, sueurs nocturnes, perte de poids, anorexie, fatigue.

TB disséminée (miliaire)

  • Symptômes non spécifiques : fièvre élevée, céphalées, perte de poids.
  • Détérioration clinique en quelques jours ou semaines.
  • Atteinte simultanée de plusieurs organes.
  • Risque élevé de méningite chez l’enfant (60-70%).
  • Peut être sous-diagnostiquée car confondue avec la perte de poids rencontrée au stade avancé de l’infection par le VIH.
  • 90% présentent une image radiologique de miliaire.
  • M. tuberculosis peut parfois être isolé par hémoculture (ce qui est rarement le cas chez les patients VIH−).

TB ganglionnaire

  • Adénopathies indolores, non- inflammatoires (> 4 semaines, > 2 cm).
  • Evolution sur le mode chronique vers un ramollissement et une fistulisation.
  • Le plus souvent cervicales.
  • Souvent associée à d’autres localisations.
  • La lymphadénopathie est relativement courante et peut être due l’infection par le VIH.
    Dans la lymphadénopathie persistante généralisée (LPG), les ganglions sont symétriques et indolores. Les ganglions cervicaux postérieurs ou épitrochléens sont souvent touchés.
  • Les autres causes de lymphadénopathie sont plus fréquentes : lymphome, métastases cancéreuses, sarcome de Kaposi.

TB méningée

  • Subaiguë, évolution pendant plusieurs jours ou semaines.
  • Fièvre, irritabilité, difficultés à s’alimenter, céphalées, changement de comportement.
  • Vomissements, raideur de la nuque et photophobie présents dans la plupart des cas.
  • Souvent associée à une TB miliaire.
  • Début souvent plus insidieux que celui des autres formes de méningite touchant les patients VIH.
  • Réaliser un test antigénique CrAg LFA (Lateral flow assay) sur le sérum et le LCR pour éliminer une cryptococcose méningée.

TB ostéoarticulaire

  • Mono-arthrite peu ou pas douloureuse avec destruction articulaire.
  • Plus fréquente chez les patients VIH+.
  • Atteintes multifocales plus fréquentes.

Mal de Pott

  • Déformation du rachis.
  • Plus fréquent chez les patients VIH+.

TB abdominale

  • Ascite (éliminer d’autres causes).
  • Masse abdominale (25-50% dans le cadran inférieur droit), douleurs ou diarrhée.
  • Souvent fièvre > 2 semaines.
  • TBP plus fréquemment associée chez les patients VIH+.

Epanchement pleural

  • Douleurs pleurales, dyspnée.
  • Plus fréquente chez l’adulte jeune.
  • Les épanchements pleuraux sont souvent importants chez les patients VIH+.

Epanchement péricardique

  • Douleurs thoraciques, essoufflement, œdèmes des membres inférieurs ou ascite, frottement péricardique.
  • Dans les zones de forte prévalence TB-VIH, la TB est la cause la plus fréquente d’épanchement péricardique.