Peste

Select language:
Sommaire

    Dernière mise à jour : Septembre 2022

     

     

    La peste est une zoonose due au bacille à Gram négatif Yersinia pestis, touchant de nombreux mammifères sauvages ou domestiques, en particulier les rongeurs.

    La maladie est transmise à l'homme par des animaux infectés (contact direct ou inhalation de leurs sécrétions respiratoires), la piqûre de puces provenant d'animaux infectés ou l'inhalation des sécrétions respiratoires d'individus atteints de peste pulmonaire. 

    Les foyers naturels d'infection comprennent l'Afrique, l'Asie, l'Amérique du Nord et du Sud et certaines parties de l'Europe.

     

    La peste bubonique est la forme la plus commune. Elle est en général secondaire à la piqûre d'une puce infectée. En l'absence de traitement rapide, la bactérie peut être disséminée dans l'organisme par voie hématogène, occasionnant des formes plus sévères (voir ci-dessous), avec un taux de mortalité élevé.

    Les formes de peste suivantes peuvent être primaires ou secondaires à la peste bubonique :

    • La peste pulmonaire peut évoluer rapidement vers une détresse respiratoire, un choc et la mort en l'absence de traitement rapide.
    • La peste septicémique est une maladie fulminante qui peut provoquer une coagulation intravasculaire disséminée, une détresse respiratoire, un choc et la mort.
    • La peste méningée est une forme rare mais très grave de la peste.

    Signes cliniques

    Voir le tableau ci-dessous.

     

    Les principaux diagnostics différentiels comprennent :

    Laboratoire

    • Collecter des échantillons avant traitement : aspiration des ganglions lymphatiques (peste bubonique), crachats (peste pulmonaire), sang (peste septicémique) ou liquide céphalo-rachidien (peste méningée).
    • Envoyer des échantillons a Citation a. Le transport des échantillons dans du chlorure de sodium à 0,9% nécessite une chaîne du froid (à défaut, une température inférieure à 30 °C), un triple emballage et une étiquette UN3373. au laboratoire de référence pour :
      • Test de diagnostic rapide pour la détection de l'antigène capsulaire F1 de Y. pestis
      • PCR
      • Culture de Y. pestis et antibiogramme
    • Dans tous les cas, test rapide de dépistage du paludisme dans les régions endémiques (et traitement antipaludique si nécessaire, voir Paludisme, Chapitre 6).

    Conduite à tenir 

    • Débuter un traitement antibiotique empirique pendant 10 à 14 jours, dès que la peste est suspectée, avant que les résultats des tests diagnostiques ne soient disponibles.
    • Une association de 2 antibiotiques de classes différentes est recommandée en cas de maladie sévère ou de peste méningée et chez les femmes enceintes.
    • Suivre les recommandations nationales basées sur les données de résistance aux antibiotiques si elles sont connues. A titre indicatif : voir le tableau ci-dessous.

    Traitement des cas suspects

    Formes de  peste Signes cliniques Traitement antibiotique [1] Citation 1. Nelson CA, Meaney-Delman D, Fleck-Derderian S, Cooley KM, et al. Antimicrobial treatment and prophylaxis of plague: recommendations for naturally acquired infection and bioterrorism response. MMWR Recomm Rep 2021;70(No. RR-3):1-27.
    https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/70/rr/rr7003a1.htm?s_cid=rr7003a1_w [consulté le 25 janvier 2022]
    Bubonique
    • Fièvre, frisson, mal-être physique généralisé, céphalées 

    ET 

    • Ganglion lymphatique, douloureux (bubon), habituellement inguinal, unique ou multiples

    Enfant (y compris < 8 ans) et adulte :

    doxycycline PO :

    • Moins de 45 kg : 4,4 mg/kg (max. 200 mg) à J1, puis 2,2 mg/kg (max. 100 mg) 2 fois par jour
    • 45 kg et plus : 200 mg à J1, puis 100 mg 2 fois par jour

    ou

    gentamicine IM ou IV : (a) Citation a. La streptomycine IM peut être une alternative à la gentamicine (sauf chez les femmes enceintes) :
    Enfant : 15 mg/kg (max. 1 g) toutes les 12 heures
    Adulte : 1 g toutes les 12 heures

    • Enfant : 4,5 à 7,5 mg/kg une fois par jour
    • Adulte : 5 mg/kg une fois par jour

    ou

    ciprofloxacine PO :

    • Enfant : 15 mg/kg 2 à 3 fois par jour (max. 750 mg 2 fois par jour ou 500 mg 3 fois par jour)
    • Adulte : 750 mg 2 fois par jour
    Pulmonaire
    • Fièvre, frisson, mal-être physique généralisé, céphalées  

    ET  

    • Dyspnée, douleur thoracique, toux productive avec crachats purulents ou sanguinolents 
    • Insuffisance ou détresse respiratoire et sepsis en cas de maladie sévère ou avancée (non traitée) 

    Enfant et adulte :

     

    Si pas de signes de sévérité : 

    gentamicine IM ou IV (a) Citation a. La streptomycine IM peut être une alternative à la gentamicine (sauf chez les femmes enceintes) :
    Enfant : 15 mg/kg (max. 1 g) toutes les 12 heures
    Adulte : 1 g toutes les 12 heures
    (comme ci-dessus)

    ou

    ciprofloxacine PO (comme ci-dessus) ou IV (b) Citation b. Utiliser la ciprofloxacine IV lorsque la voie orale est impossible :
    Enfant : 10 mg/kg (max. 400 mg) toutes les 8 à 12 heures
    Adulte : 400 mg toutes les 8 heures

     

    En cas de maladie sévère :

    gentamicine + ciprofloxacine (comme ci-dessus)

    ou, à défaut, gentamicine + doxycycline (comme ci-dessus)

     

    Après amélioration clinique, changer pour ciprofloxacine ou doxycycline PO (comme ci-dessus).

    Septicémique
    • Souvent, pas de signes de localisation  
    • Troubles digestifs (douleur abdominale, vomissements, diarrhée, etc.) souvent présents
    Comme une peste pulmonaire sévère
    Méningite (c) Citation c. Si des signes de peste méningée apparaissent, ajouter du chloramphénicol au traitement existant et poursuivre ce traitement combiné pendant 10 jours supplémentaires. Signes de méningite.

    Enfant et adulte :

    chloramphénicol IV :

    • Enfant de 1 à 12 ans : 25 mg/kg (max. 1 g) toutes les 8 heures  
    • Enfant de 13 ans et plus et adulte : 1 g toutes les 8 heures

    + ciprofloxacine PO ou IV (comme ci-dessus)

    ou, à défaut, gentamicine + ciprofloxacine (comme ci-dessus)

    Traitement des femmes enceintes

    • Peste bubonique, pulmonaire et septicémique : gentamicine IM ou IV (comme ci-dessus) + ciprofloxacine PO (500 mg 3 fois par jour) ou IV (comme ci-dessus) 
    • Peste méningée : chloramphénicol IV + ciprofloxacine PO (500 mg 3 fois par jour) ou IV (comme ci-dessus)

    Prévention et contrôle des infections (dans les hôpitaux)

    • Peste bubonique : pas d'isolement, précautions standards (lavage des mains, blouses, gants, lunettes de sécurité etc.) vis-à-vis des ponctions or écoulements ganglionnaires et des liquides corporels.
    • Peste pulmonaire : isolement (en chambre individuelle si possible), précautions standards, plus, pendant 48 heures après le début du traitement antibiotique, précautions gouttelettes (masque médical pour les soignants et les patients lors des contacts). Uniquement pour les procédures générant des aérosols, précautions air (masque de protection respiratoire FFP2 ou N95) pour le personnel exposé aux aérosols.
    • Elimination des puces (p. ex. literie, vêtements, patients décédés) : se référer au guide Technicien sanitaire en situations précaires, MSF.

    Prophylaxie post-exposition des contacts

    En cas de contact (distance inférieure à 2 mètres sans équipement de protection individuelle approprié) avec un patient atteint de peste pulmonaire ou de contact direct avec des liquides corporels ou tissus infectés, et jusqu’à une semaine après la fin de l’exposition :
    doxycycline PO pendant 7 jours
    Enfant : 2,2 mg/kg (max. 100 mg) 2 fois par jour 
    Adulte (y compris femme enceinte) : 100 mg 2 fois par jour 
    ou
    ciprofloxacine PO pendant 7 jours
    Enfant : 20 mg/kg (max. 750 mg) 2 fois par jour 
    Adulte : 500 à 750 mg 2 fois par jour

    Femme enceinte : 500 mg 3 fois par jour

    Prévention

    • Elimination des puces, assainissement, lutte contre les rongeurs: se référer au guide Technicien sanitaire en situations précaires, MSF.
    • Le vaccin contre la peste est réservé au personnel de laboratoire manipulant des rongeurs ou travaillant avec Y. pestis et n'est pas un moyen de lutte en cas d’épidémie.

     

    Notes
    • (a)Le transport des échantillons dans du chlorure de sodium à 0,9% nécessite une chaîne du froid (à défaut, une température inférieure à 30 °C), un triple emballage et une étiquette UN3373.
    • (a) La streptomycine IM peut être une alternative à la gentamicine (sauf chez les femmes enceintes) :
      Enfant : 15 mg/kg (max. 1 g) toutes les 12 heures
      Adulte : 1 g toutes les 12 heures
    • (b)Utiliser la ciprofloxacine IV lorsque la voie orale est impossible :
      Enfant : 10 mg/kg (max. 400 mg) toutes les 8 à 12 heures
      Adulte : 400 mg toutes les 8 heures
    • (c)Si des signes de peste méningée apparaissent, ajouter du chloramphénicol au traitement existant et poursuivre ce traitement combiné pendant 10 jours supplémentaires.
    Références