Otite moyenne aiguë (OMA)


Inflammation aiguë de l’oreille moyenne, d’origine virale ou bactérienne, très fréquente chez l’enfant de moins de 3 ans, rare chez l’adulte.
Les principaux germes responsables d’otite bactérienne aiguë sont Streptococcus pneumoniae, Haemophilus influenzae, Moraxella catarrhalis et chez le grand enfant, Streptococcus pyogenes.

Signes cliniques

– Otalgie d’installation rapide (chez le nourrisson : pleurs, irritabilité, insomnie, refus de téter/de s’alimenter) et écoulement (otorrhée) ou fièvre.

– L’association d’autres signes tels que rhinorrhée, toux, diarrhée ou vomissements est fréquente et peut égarer le diagnostic d’où la nécessité d’examiner les tympans.

– Otoscopie : tympan rouge vif (ou jaunâtre s’il est prêt à rompre) et épanchement de pus, extériorisé (otorrhée sur tympan perforé) ou non (tympan bombé et opaque). L’association de ces signes à une otalgie ou à une fièvre confirme le diagnostic d’OMA.
Remarque :
Les signes suivants ne suffisent pas à porter le diagnostic d’OMA :
• Une rougeur isolée, sans bombement ni perforation du tympan, oriente vers une otite virale dans un contexte d’infection des voies aériennes supérieures ou peut être due aux pleurs et cris de l’enfant ou à une fièvre élevée.
• La présence de bulles ou d’un épanchement liquidien derrière un tympan intact, sans signes/symptômes d’infection aiguë, correspond à une otite moyenne séromuqueuse (OMS).

– Les complications possibles, en particulier chez l’enfant à risque (malnutrition, déficit immunitaire, malformation de l’oreille) sont l’otite moyenne chronique suppurée, et plus rarement, la mastoïdite, l’abcès cérébral et la méningite.

Traitement

– Dans tous les cas :
• Traiter la fièvre et la douleur : paracétamol PO (Chapitre 1).
• Les lavages d’oreille sont contre-indiqués en cas de perforation tympanique ou si le tympan n’a pas été correctement visualisé lors de l’examen. Pas d’indication à l'instillation de gouttes auriculaires.

– Indications de l’antibiothérapie :
• Une antibiothérapie est prescrite d’emblée chez les enfants de moins de 2 ans, les enfants ayant des signes d’infection sévère (vomissements, fièvre > 39 °C, otalgie sévère) et les enfants à risque d’évolution défavorable (malnutrition, déficit immunitaire, malformation de l’oreille).
• Pour les autres enfants :

  1. Si l’enfant peut être ré-examiné après 48 à 72 heures : il est préférable d’attendre avant de prescrire un antibiotique car l’évolution peut être spontanément favorable et un traitement symptomatique court de la fièvre et de la douleur peut suffire. Un antibiotique est prescrit si le tableau clinique s’aggrave ou ne s’améliore pas après 48 à 72 heures.
  2. Si le contexte ne permet pas de revoir l’enfant : une antibiothérapie est prescrite d’emblée.

• Pour les enfants sous antibiothérapie : demander à la mère de revenir si la fièvre ou les douleurs persistent après 48 heures de traitement.

– Choix de l’antibiothérapie :

• L’amoxicilline est le traitement de première intention :
amoxicilline PO pendant 5 jours
Enfant : 30 mg/kg 3 fois par jour (max. 3 g par jour)
Adulte : 1 g 3 fois par jour

• L’amoxicilline/acide clavulanique est utilisé en 2e intention, en cas d’échec du traitement.
Un échec est défini comme la persistance de la fièvre et/ou de la douleur après 48 heures de traitement.
amoxicilline/acide clavulanique (co-amoxiclav) PO pendant 5 jours
Utiliser les formulations 8:1 ou 7:1. La dose est exprimée en amoxicilline :
Enfant < 40 kg : 25 mg/kg 2 fois par jour
Enfant ≥ 40 kg et adulte :
Rapport 8:1 : 2000 mg par jour (2 cp à 500/62,5 mg 2 fois par jour)
Rapport 7:1 : 1750 mg par jour (1 cp à 875/125 mg 2 fois par jour)

La persistance d’un écoulement isolé, sans fièvre ni douleur, chez un enfant dont l’état clinique s’est par ailleurs amélioré (régression des signes généraux et inflammatoires locaux) ne justifie pas un changement d’antibiothérapie. Nettoyer localement et prudemment le conduit externe à l’aide d’un coton sec jusqu’à la fin de l’écoulement.

• Les macrolides doivent être réservés aux rares patients allergiques à la pénicilline car les échecs thérapeutiques (résistance aux macrolides) sont fréquents.
azithromycine PO
Enfant de plus de 6 mois : 10 mg/kg une fois par jour pendant 3 jours