10.5 Suivi des patients traités pour une TB-MR


Tableau 10.1 - Surveillance systématique

Evaluation

Fréquence

Examen par un clinicien

Phase d’attaque : chaque jour pendant les premières semaines (si hospitalisation) et au moins chaque semaine (si ambulatoire), jusqu’à ce que le traitement soit bien toléré. Ensuite, 1 à 2 fois/mois.

Phase d’entretien : chaque mois sauf si motif(s) de revoir le patient plus souvent.

L’accompagnateur DOT voit le patient chaque jour. Il signale au clinicien les problèmes qu’il détecte.

Adhérence/ tolérance traitement

Chaque jour, à chaque rencontre avec l’accompagnateur DOT.

Frottis de crachat
et culture

Tous les mois jusqu’à la fin du traitement.
Remarque : si les capacités de réaliser des cultures sont limitées, envisager de faire les frottis une fois/mois et les cultures tous les 2 mois en phase d’entretien.

Poids

En début de traitement puis 1 fois/mois.

Antibiogramme

En début de traitement et à chaque culture positive pendant le traitement.

Rx pulmonaire

En début de traitement puis tous les 3 à 6 mois.

Créatininémie Kaliémie (K+)

En début de traitement puis 2 fois/mois pendant les 2 premiers mois puis 1 fois/mois tant que dure le traitement injectable. Chez les patients VIH+ et les diabétiques, toutes les 1 à 3 semaines, tant que dure le traitement injectable.

Thyréostimuline (TSH) sérique

Tous les 6 mois chez les patients sous Eto (Pto) et/ou PAS (tous les 3 mois chez les patients VIH+) et si signes/symptômes d’hypothyroïdie.
Un dépistage de l’hypothyroïdie par une mesure de la TSH est suffisant, il n’est pas nécessaire de mesurer les hormones thyroïdiennes.

Enzymes hépatiques

En début de traitement puis 1 fois/mois pendant la phase d’attaque puis tous les 3 mois. 1 fois/mois chez les patients VIH+.
Si hépatite virale : 1 fois/semaine le 1er mois puis toutes les 1 à 4 semaines.
Chaque mois pour les patients sous Bdq.

Bilirubine

Chaque mois pour les patients sous Bdq.

Screening VIH

En début de traitement puis si indiqué cliniquement ou tous les 6 mois dans  les contextes où la prévalence du VIH est élevée.

Test(s) grossesse

Chez les femmes en âge de procréer : en début de traitement, à renouveler si indiqué.

Hémoglobine Leucocytes

Patients sous Lzd : chaque semaine le premier mois puis chaque mois et/ou selon les symptômes ; il existe peu d’expérience clinique de traitements prolongés au Lzd. Patients VIH+ sous AZT : 1 fois/mois au début puis selon les symptômes.
Pas de surveillance systématique si le patient ne reçoit ni Lzd ni AZT.

Tests auditifs

Audiogramme en début de traitement puis 1 fois/mois pendant la phase d’attaque et si indiqué cliniquement. Demander au patient s’il a des problèmes d’audition à chaque visite, évaluer sa capacité à suivre normalement la conversation.

Tests visuels

Pour les patients sous traitement de longue durée avec E ou Lzd, test d’Ishihara (test détectant une confusion des couleurs). A réaliser en début de traitement car une certaine proportion de la population souffre de troubles de la vision des couleurs. 1 fois par mois si le patient est sous Lzd.

Consultation psycho-sociale

En début de traitement, par un personnel formé, puis à la demande durant le traitement. Référer à un psychiatre si nécessaire.

ECG

Patients sous Bdq : ECG avant le début du traitement, à 2 semaines, puis chaque mois.