4.5 Information et mobilisation sociale


Les épidémies provoquent souvent une certaine tension dans la population. L’information et la mobilisation sociale sont essentielles. Les informations sont diffusées dès que l’épidémie est confirmée.

4.5.1 Coordination

La communication est coordonnée par un comité technique composé des autorités administratives et sanitaires, des leaders et des partenaires. Son rôle consiste à identifier les besoins pour les activités de mobilisation, établir le budget et assurer la mise en oeuvre dans les plus brefs délais.

Les campagnes de vaccination nécessitent l’implication de personnes de tous les secteurs. Ils transmettent les messages dans différents cadres (centres de santé/hôpitaux, écoles, lieux publiques, lieux de culte, etc.).

L’équipe chargée de la mobilisation sociale est composée d’un responsable et de mobilisateurs. Le responsable fait le lien entre les mobilisateurs et le comité technique.

4.5.2 Messages

Les messages comportent uniquement les points essentiels (Annexe 12) :
– quoi : prise en charge des malades et vaccination contre la rougeole ;
– pourquoi : épidémie ;
– quand : dates ;
– où : lieux de vaccination.

Il peut être nécessaire de compléter les messages, par exemple, pour sensibiliser un groupe opposé à la vaccination ou en cas de craintes ou rumeurs persistantes (p.ex. empoisonnement ou infection des enfants par les vaccins).

4.5.3 Médias

En fonction du contexte (urbain ou rural), des habitudes culturelles et des moyens disponibles, on peut avoir recours à des crieurs, griots, personnalités locales, responsables religieux ou associatifs, ou à la radio, la télévision, l’envoi de SMS, etc.

4.5.4 Rôle des mobilisateurs

Leur rôle est de diffuser l’information à la population.

– Quelques jours avant la campagne, ils :
• identifient et contactent les personnes influentes pour les informer ;
• visitent les quartiers/communes et organisent des rencontres pour sensibiliser la population à l’importance de la vaccination ;
• diffusent les messages le plus largement possible (mégaphone, radio ou autre).

– Durant la campagne, ils :
• poursuivent la sensibilisation, surtout dans les zones à faible couverture vaccinale ;
• sillonnent les quartiers pour encourager les familles à emmener les enfants sur les sites les plus proches ;
• répondent aux questions posées ;
• rendent compte de leurs activités et des difficultés rencontrées.

– Après la campagne, ils rendent compte des points forts/faibles de leur activité et des difficultés rencontrées.