7.1 Travail prolongé

Select language:
Sommaire

     

    Phase active du travail ou phase d'expulsion se prolongeant exagérément. On ne parle de travail prolongé qu'à partir de 5 cm de dilatation et 3 contractions par 10 minutes. Avant, il s'agit d'un « faux travail » ou d’une phase de latence prolongée.

     

    Un travail prolongé peut être dû à une disproportion fœto-pelvienne (dystocie mécanique) et/ou à une insuffisance de contractions (dystocie dynamique) et/ou des efforts maternels de poussée insuffisants en deuxième phase de travail.

     

    Les risques majeurs du travail prolongé sont l'obstruction du travail (Section 7.2) et la souffrance fœtale.

    7.1.1 Diagnostic

    – Stagnation de la dilatation du col pendant 4 heures au cours de la phase active 
    ou
    – Absence d'engagement et de descente du fœtus à dilatation complète après plus de 2 heures chez une multipare et plus de 3 heures chez une primipare

    7.1.2 Conduite à tenir

    Pour les conduites à tenir, se référer aux algorithmes ci-dessous.
    Pour la surveillance générale des patientes, se référer au Chapitre 5, Section 5.1.4.

     

    Remarques :
    – L’oxytocine est contre-indiquée en cas de disproportion fœto-pelvienne franche (risque de rupture utérine).
    – En cas de souffrance fœtale (rythme cardiaque de base < 100/minute ou ralentissement > 5 minutes ou ralentissements se répétant après les contractions utérines pendant > 30 minutes) a Citation a. Si un cardiotocographe est utilisé, une variété anormale peut également indiquer une souffrance fœtale. Pour plus d'informations, se référer à : FIGO Intrapartum Fetal Monitoring Guidelines
    https://www.figo.org/news/available-view-figo-intrapartum-fetal-monitoring-guidelines-0015088
     , si le fœtus est viable :
    • À dilatation complète sur présentation engagée : extraction instrumentale (Chapitre 5, Section 5.6) ;
    • Avant dilatation complète ou à dilatation complète sur une présentation non engagée : envisager la césarienne plus rapidement qu'indiquée dans les algorithmes mais le contexte doit être pris en compte pour décider d’une césarienne d’indication fœtale exclusive (Chapitre 6, Section 6.4).
    Dans les 2 cas, ne pas utiliser ou arrêter l'oxytocine.
    – Si le fœtus est mort, éviter la césarienne autant que possible. Se permettre des délais plus importants pour la dilatation et l'engagement. Envisager une embryotomie (Chapitre 9, Section 9.7).

     

    Conduite à tenir en cas de stagnation de la dilatation du col pendant 4 heures au cours de la phase active

     

    Pour les autres présentations : siège (Chapitre 6, Section 6.1), transversale ou de l'épaule (Section 7.6), face (Section 7.9), front (Section 7.10).

     

    Conduite à tenir en cas d'absence d'engagement et de descente du fœtus à dilatation complète après plus de 2 heures chez une multipare et plus de 3 heures chez une primipare

     

    Pour les autres présentations (siège, épaule, face en mento-sacré, front) : césarienne.

     

    Notes