5.3 Traitement des cas simples


Le traitement standard consiste à traiter la fièvre et prévenir les complications fréquentes.
Au traitement standard peut s’ajouter le traitement des complications mineures éventuellement retrouvées à l’examen (Annexe 13).

Traitement standard

− Antipyrétique : paracétamol PO
− Antibiothérapie : amoxicilline PO pendant 5 jours (< 5 ans)
− Vitamine A : rétinol PO à J1
− Nettoyage des yeux à l’eau propre
− Désencombrement du rhinopharynx
− Hydratation ; alimentation calorique, repas fractionnés (toutes les 2 à 3 heures) ou tétées rapprochées, plus fréquentes
Selon le contexte, suppléments nutritionnels chez les < 3 ou < 5 ans

ET

Traitement des complications mineures

Pneumonie sans critères de gravité ou otite moyenne aiguë :
amoxicilline PO pendant 5 jours

Conjonctivite purulente (sans lésion de la cornée) :
Nettoyage des yeux à l’eau propre
+ tétracycline ophtalmique 1% pendant 7 jours

Tache de Bitot (sans lésions de la cornée) :
rétinol PO : une dose à J1, J2, J8

Diarrhée aqueuse simple (sans déshydratation) :
Solution de réhydratation orale (SRO) selon le plan A de l’OMS (Annexe 14)

Candidose orale mineure (pas de gêne à l’alimentation) :
nystatine PO pendant 7 jours1

Pour les doses en fonction du poids ou de l’âge, voir Annexe 13.

5.3.1 Traitement

Se référer également au guide : Treating measles in children. World Health Organization. WHO/EPI/TRAM/97.02 (updated 2004).
http://www.who.int/immunization_delivery/interventions/TreatingMeaslesENG300.pdf

Le paracétamol est administré par voie orale (solution orale ou comprimés) en 3 à 4 prises par 24 heures, pendant 2 à 3 jours.

L’antibiothérapie de 5 jours (amoxicilline PO, sauf en cas de résistance connue dans le pays) est donnée à titre préventif chez les enfants de moins de 5 ans. On observe moins de complications (pneumonies, conjonctivites) au cours de la maladie, et une meilleure reprise de poids après la maladie, chez les enfants sous antibiothérapie23. Si un enfant de moins de 5 ans présente une pneumonie sans gravité ou une otite moyenne aiguë, l’antibiothérapie n’est pas modifiée puisque le traitement de première intention est celui qu’il reçoit en routine.

Désencombrement des voies aériennes supérieures : moucher l’enfant pour éviter l’encombrement et la surinfection des voies respiratoires et améliorer le confort (en particulier au moment des tétées) et le sommeil de l’enfant. Les lavages de nez au chlorure de sodium 0,9% sont utiles en cas d’encombrement nasal important (Annexe 15).

Tous les patients reçoivent une dose de rétinol (vitamine A)2 sauf :
– les femmes enceintes (interroger la patiente) ;
– les patients avec des taches de Bitot, qui reçoivent un traitement curatif de 3 doses.

Si la situation le justifie, les enfants < 3 ou < 5 ans reçoivent des aliments prêts à l’emploi (500 kcal par jour) pour 2 semaines.

Le traitement est débuté au cours de la consultation :
– donner la première dose de paracétamol, rétinol, amoxicilline si < 5 ans ;
– débuter la SRO en cas de diarrhée ; appliquer la première dose de tétracycline, de nystatine, etc. selon les complications retrouvées.
Fournir le nécessaire (médicaments, coton, suppléments) pour poursuivre le traitement à domicile.

5.3.2 Conseils aux parents

1) Conseiller :
− de faire boire l’enfant régulièrement, fractionner les repas, augmenter la fréquence des tétées ;
− de maintenir les yeux propres, de moucher régulièrement.

2) Expliquer comment utiliser les médicaments (y compris préparation de la SRO le cas échéant) et les suppléments nutritionnels. Vérifier que les instructions sont comprises.

3) Demander de ramener l’enfant si son état ne s’améliore pas ou s’aggrave : p.ex. incapacité de boire ou téter ou vomissements, troubles de la conscience (enfant difficile à réveiller), difficultés respiratoires, aggravation de la diarrhée.

4) Signaler qu’après la rougeole, des complications peuvent encore survenir, qu’il faut ramener rapidement l’enfant si la guérison n’est pas complète.

En cas de doute (p.ex. hyperthermie importante, diarrhée abondante), garder l’enfant en observation pendant au moins 2 heures pour évaluer la réponse au traitement (diminution de la fièvre, p.ex.) ou vérifier qu’il est capable de suivre le traitement à domicile (p.ex., qu’il peut boire la SRO).



Footnotes
Ref Notes
1 A défaut, violet de gentiane à 0,25%, 2 applications/jour pendant 5 jours maximum.
2 Il est habituellement recommandé de donner systématiquement 2 doses de rétinol (une J1 et une J2) aux patients atteints de rougeole mais dans un contexte épidémique, ne donner qu’une dose à J1 pour les cas simples facilite la prise en charge à domicile.