9.6 Conduite à tenir après interruption d’un traitement de première ligne


La conduite à tenir dépend du statut bactériologique initial, du moment où le patient revient et de la durée du traitement antérieur. Il importe de déterminer si le patient présente toujours une TB active ou non et s’il a développé une résistance aux médicaments ou non.

Il faut tout mettre en oeuvre pour reprendre ou redémarrer un traitement antituberculeux qui a été interrompu.

La conduite à tenir est en principe standardisée (Tableau 9.3 et Tableau 9.4). Cependant, elle est souvent complexe et doit s’appuyer sur une étude rigoureuse du dossier du patient, un examen clinique minutieux, complétés des résultats de la bactériologie. La radiographie du thorax peut être utile, en particulier lorsque l’on dispose de clichés antérieurs permettant d’établir une comparaison.

Il est démontré qu’un patient ayant déjà interrompu son traitement récidivera plus facilement qu’un autre. Il sera donc nécessaire de le suivre encore plus attentivement et de le remotiver : le régime de retraitement peut être sa dernière chance de guérison et des stratégies spécifiques doivent être mise en oeuvre pour renforcer l’adhérence (Chapitre 13).

9.6.1 Nouveaux patients sous traitement de première ligne

Tableau 9.3 - Interruption chez les nouveaux patients

Durée du traitement

Durée de l’interruption

Frottis
au retour

Résultat
du traitement

Classification
au retour

Conduite à tenir et enregistrement



< 1 mois

< 2 semaines

Non nécessaire

Continuer le traitement au point où il a été interrompu.

2-7 semaines

Non nécessaire

Recommencer le traitement.

≥ 8 semaines

Frottis+
Frottis–

Interruption

Nouveau

Recommencer le traitement, réaliser un ATBGb.



1-2 mois

< 2 semaines

Non nécessaire

Continuer le traitement au point où il a été interrompu.


2-7 semaines

Frottis+

• Recommencer le traitement, réaliser un ATBGb.

Frottis– • Continuer le traitement au point où il a été interrompu.

≥ 8 semaines

Frottis+
Frottis–

Interruption

TAIa
TAIa

Commencer un retraitement, réaliser un ATBGb et donner au patient un nouveau numéro.




≥ 2 mois

< 2 semaines

Non nécessaire

Continuer le traitement au point où il a été interrompu.


2-7 semaines

Frottis+

Annuler l’enregist. précédent

Autres


• Commencer un retraitement, réaliser un ATBGb, enregistrer dans “Autres”.

Frottis– • Continuer le traitement au point où il a été interrompu.

≥ 8 semainesc

Frottis+ Frottis–

Interruption

TAIa
TAIa

Commencer un retraitement, réaliser un ATBGb et donner au patient un nouveau numéro.

a. TAI = Traitement après interruption.
b. Xpert MTB/RIF et antibiogramme conventionnel si disponible.
c. Pour les patients ayant reçu un traitement adéquat pendant 4 mois ou plus, dont le frottis est négatif et dont l’état clinique est satisfaisant au retour, la décision de commencer un retraitement sera considérée au cas par cas.

9.6.2 Patients en retraitement de première ligne

Tableau 9.4 - Interruption chez les patients en retraitement

Durée du traitement

Durée de l’interruption

Frottis
au retour

Résultat
du traitement

Classification
au retour

Conduite à tenir et enregistrement



< 1 mois

< 2 semaines

Non nécessaire

Continuer le retraitement au point où il a été interrompu.

2-7 semaines

Non nécessaire

Recommencer le retraitement.

≥ 8 semaines

Frottis+
Frottis–

Interruption
Interruption

Identique à celle du précédent enregist.

Recommencer le retraitement et donner au patient un nouveau numéro.




> 1 mois

< 2 semaines

Non nécessaire

Continuer le retraitement au point où il a été interrompu.


2-7 semaines

Frottis+

• Recommencer le retraitement, réaliser un ATBGb.

Frottis– • Continuer le retraitement au point où il a été interrompu, réaliser un ATBGb.

≥ 8 semaines

Frottis+
Frottis–

Interruption
Interruption

TAIa
TAIa

Recommencer le retraitement, donner au patient un nouveau numéro, réaliser un ATBGb.

a. TAI = Traitement après interruption.
b. Xpert MTB/RIF et antibiogramme conventionnel si disponible.