Annexe 22. Évaluation de l'adhérence au traitement antituberculeux

Select language:
Permalink
Sommaire

    Mise à jour : Octobre 2023

     

    L’adhérence au traitement doit être évaluée à chaque consultation clinique ou séance d'éducation du patient.

    L'évaluation se fait sous la forme d'un entretien court (± 5 minutes).  
    Pour les patients ayant des problèmes d'adhérence, prendre le temps nécessaire pour comprendre les difficultés et tenter de les résoudre de manière individualisée.

    22.1 Traitement auto-administré 

    Lorsque le traitement est auto-administré, l'adhérence est rapportée par le patient. Pour faciliter l'évaluation, il est possible d'utiliser divers outils, par exemple : 

    Échelle analogique visuelle

    Demander au patient d'indiquer sur une règle de 0 à 10 la quantité de médicaments antituberculeux prescrits et effectivement pris depuis la dernière visite.

    Expliquer que 0 signifie qu’il n’a pris aucune dose, 5 qu’il a pris la moitié des doses et 10 qu’il a pris toutes les doses.  

    Pour les patients dont le score est inférieur à 10, un soutien supplémentaire est nécessaire pour améliorer l’adhérence.    

    Échelle d'observance de Morisky

    Poser au patient ces 4 questions : 

    1. Avez-vous déjà oublié de prendre vos médicaments ? 

    2. Êtes-vous parfois négligent lorsque vous prenez vos médicaments ? a Citation a. Par exemple : ne pas prendre le médicament en temps voulu, ou ne prendre qu'une partie de la dose prescrite, etc.  

    3. Lorsque vous vous sentez mieux, arrêtez-vous parfois de prendre vos médicaments ? 

    4. Si vous vous sentez moins bien lorsque vous prenez vos médicaments, arrêtez-vous parfois de les prendre ? 

    L'adhérence est bonne si le patient répond « non » à toutes les questions. Si le patient répond « oui » à une ou plusieurs questions, un soutien supplémentaire est nécessaire pour améliorer l’adhérence. 

    22.2 Traitement sous observation directe 

    Pour les patients qui prennent leur traitement sous observation directe, le taux d'adhérence ou le taux moyen de DOT doit être calculé et évalué à la fin de chaque mois calendaire.  

    Taux d'adhérence 

    Il mesure l'adhérence au traitement global prescrit :

     

    Nombre de jours prescrits – (nombre de jours manqués + nombre de jours incomplets)

    –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––  x 100

    Nombre de jours prescrits

       

     

    Nombre de jours prescrits : jours du mois où le clinicien a prescrit le traitement antituberculeux. 

    Nombre de jours manqués : jours du mois pendant lesquels le patient n'a pris aucun médicament antituberculeux prescrit. 

    Nombre de jours incomplets : jours du mois pendant lesquels le patient a pris certains médicaments antituberculeux prescrits mais pas tous.   

    Taux DOT par médicament  

    Le taux DOT par médicament mesure l'adhérence pour chaque médicament prescrit : 

     

    Nombre de jours où le médicament est prescrit – nombre de jours où le médicament n’a pas été pris
    ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––  x 100

    Nombre de jours où le médicament est prescrit  

    Taux DOT moyen

    Le taux DOT moyen est la moyenne du taux DOT par médicament.

     

     

    Encadré 22.1 – Exemple de calcul du taux d'adhérence mensuel, du taux DOT par médicament et du taux DOT moyen 

      

    A partir du 10/09, le clinicien prescrit au patient Bdq-Lzd-Lfx-Cs (c.-à-d. que le nombre de jours prescrits est 20 pour ce mois). Le patient n’a pris aucun traitement le 20/09 et le 21/09 (2 jours) et n'a pas pris le linézolide et la cyclosérine entre le 25/09 et le 29/09 (5 jours). 

     

    • Taux d'adhérence pour septembre : 20 – (2 + 5) ÷ 20 x 100 = 65% 

     

    • Taux DOT par médicament pour septembre :
      • pour Bdq et Lfx : 20 – (2) ÷ 20 x 100 = 90% 
      • pour Lzd et Cs : 20 – (2 + 5) ÷ 20 x 100 = 65% 

     

    • Taux DOT moyen pour septembre : 90 + 90 + 65 + 65 ÷ 4 = 77,5% 

     

    L’idéal est un taux d’adhérence de 100% car meilleure est l’adhérence, meilleurs sont les résultats de traitement.

    Pour ce patient, l’adhérence est sous-optimale. Les raisons pour lesquelles les médicaments n'ont pas été pris (en particulier, le linézolide et la cyclosérine) doivent être explorées et un soutien supplémentaire est nécessaire pour améliorer l’adhérence. 

     

    Notes
    • (a)Par exemple : ne pas prendre le médicament en temps voulu, ou ne prendre qu'une partie de la dose prescrite, etc.