Annexe 21. Éducation thérapeutique du patient

Select language:
Permalink
Sommaire

    Mise à jour : Mars 2023

     

    L'éducation thérapeutique doit être assurée rapidement après le diagnostic puis à chaque consultation clinique et chaque fois que cela est jugé nécessaire par le patient ou le personnel qui assure son suivi, jusqu’à la fin du traitement.

    Les entretiens sont réalisés par le clinicien prescripteur, seul ou avec l'aide d'un membre du personnel spécialement formé ou d’un « counsellor ». Les patients peuvent être accompagnés s'ils le souhaitent.

    21.1 Éducation thérapeutique initiale

    Deux entretiens individuels doivent être organisés : 

    • Le premier entretien, avant le début du traitement, a pour but de fournir les informations essentielles pour aider le patient à comprendre et à gérer sa maladie et son traitement.
    • Le second entretien, une semaine plus tard, a pour but de vérifier que le patient a assimilé les informations et de compléter ou clarifier ces informations si nécessaire. 

    21.1.1 Premier entretien

    • Prévoir une séance de 30 à 45 minutes.
    • Adapter les informations en fonction :
      • Du stade de la maladie (infection tuberculeuse latente, TB active)
      • Du siège de la TB (pulmonaire, extrapulmonaire)
      • Du profil de résistance (pharmacosensible ou pharmacorésistante)
      • Du schéma thérapeutique
      • Des comorbidités, en particulier infection par le VIH
    • Expliquer :
      • La maladie et comment elle se transmet.
      • Le traitement :
        • Durée totale ; durée des phases (attaque/entretien) si pertinent
        • Suivi clinique et bactériologique
        • Modalités d’administration (auto-administration ou observation directe)
      • Les médicaments antituberculeux :
        • Où, quand et auprès de qui les obtenir
        • Comment les prendre : nombre de comprimés (ou doses) par jour ; à jeun ou avec de la nourriture, etc.
        • Conservation : p. ex. ne pas les sortir du blister à l'avance
        • Principaux effets indésirables et que faire s'ils surviennent
        • Précautions particulières selon la situation (p. ex. traitement concomitant, grossesse)
      • Les mesures à prendre par le patient et les personnes vivant avec lui pour prévenir la propagation de la TB ou, si le patient est hospitalisé, les mesures de prévention et contrôle mises en place à l’hôpital (Chapitre 14).
      • L’importance du dépistage du VIH s'il n'a pas été réalisé auparavant.
    • Expliquer l'importance de l'adhérence (prise régulière du traitement sans oubli ni interruption). Aborder les problèmes rencontrés par le patient. Identifier les obstacles à l'adhérence et les solutions possibles. Expliquer les aides auxquelles le patient peut prétendre et comment y accéder (Chapitre 13).
    • Répondre à toutes les questions.
    • Donner la date du deuxième entretien.

    21.1.2 Deuxième entretien

    • Prévoir une séance de 30 à 45 minutes.
    • Revoir les connaissances du patient (maladie, traitement, et autres informations fournies lors du premier entretien).
    • Répondre à toutes les questions du patient.
    • Évaluer l'adhérence (Annexe 22) et tenter de résoudre les problèmes s'il y a en a (Chapitre 13).
    • Donner/rappeler la date de la prochaine consultation clinique.

    21.2 Éducation thérapeutique continue

    Un entretien individuel doit être organisé à chaque consultation clinique. Pour le calendrier, voir Annexe 14 ou Annexe 15.

    Ces entretiens visent à consolider les compétences du patient et à les actualiser si nécessaire, notamment en cas de modification du schéma thérapeutique (p. ex. : lors du passage de la phase d’attaque à la phase d’entretien ; en cas de remplacement d’un schéma thérapeutique par un autre ; lors du passage en traitement ambulatoire après hospitalisation).

     

    • Expliquer les modifications du traitement le cas échéant (composition, durée, effets indésirables, précautions, calendrier de suivi, etc.)
    • Répondre à toutes les questions du patient.
    • Évaluer l'adhérence (Annexe 22) et tenter de résoudre les problèmes s'il y a en a (Chapitre 13).
    • Donner/rappeler la date de la prochaine consultation clinique.

     

    Des sessions supplémentaires doivent être organisées en fonction des besoins du patient, p. ex. difficultés d'apprentissage ou changements importants dans la vie du patient.

     

    Pour compléter ces informations, se référer aux guides spécialisés en éducation thérapeutique du patient.