Annexe 27. Masques de protection respiratoire

Select language:
Permalink
Sommaire

    Mise à jour : Janvier 2022

     

    27.1 Introduction

    Les masques (ou appareils) de protection respiratoire sont conçus pour protéger le porteur contre l'inhalation de bacilles.

     

    Tous les personnels doivent porter un masque de protection respiratoire lorsque le risque de transmission de la TB est élevé (Chapitre 14).

     

    Les accompagnants et visiteurs doivent porter un masque de protection respiratoire lorsqu’ils entrent dans un service ou dans la chambre de patients contagieux.

     

    Les masques de protection respiratoire recommandés sont :

    • Le masque FFP2 (pièce faciale filtrante de classe P2), conforme à la norme européenne EN 149 ; efficacité de filtration 94% pour des particules de 0,4μm ;
      ou
    • Le masque N95 certifié par le Centre for Disease Control and Prevention/National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) ; efficacité de filtration > 95% pour des particules de 0,3μm.

    27.2 Instructions d’utilisation

    Les masques sont à usage individuel. Ils ne peuvent être partagés entre plusieurs membres du personnel ou accompagnants et visiteurs.

     

    Ils doivent être mis avant d'entrer dans la pièce et retirés après l’avoir quittée.

     

    Ils doivent couvrir le nez, la bouche et le menton et s’ajuster hermétiquement au visage. Chaque fois que l’on met un masque, il faut en vérifier l’étanchéité :

    • Ouvrir complètement le masque et plier légèrement la barrette nasale pour former une courbe.
    • Séparer les deux bandes élastiques et placer le menton dans le masque.
    • Étirer les deux bandes élastiques au-dessus de la tête, positionner la première bande au niveau de la nuque et la seconde sur le haut de la tête.
    • Modeler la barrette autour de l'arête du nez et plaquer les bords pour obtenir une étanchéité complète.
    • Vérifier la présence de fuites : couvrir le masque avec les mains, inspirer profondément et expirer plusieurs fois. Le masque doit se déprimer lors de l’inspiration et gonfler lors de l’expiration. Aucune fuite d'air ne doit être détectée entre le visage et le masque. Sinon, les bandes élastiques doivent être réajustées et/ou le masque repositionné jusqu'à ce qu’il soit correctement ajusté au visage.

     

    Plusieurs facteurs peuvent gêner l’ajustement du masque et réduire l’étanchéité : taille et modèle du masque ; caractéristiques du visage du porteur, y compris port de barbe, moustache, foulard, etc.

     

    Il y a peu de données sur le temps pendant lequel un masque utilisé continue d’être efficace. Les matériaux filtrants restent opérationnels pendant des semaines ou des mois, toutefois, le masque s’ajuste moins bien au fur et à mesure de son utilisation.
    Un masque porté fréquemment doit être éliminé au bout de 7 jours. S’il n’est utilisé que quelques heures par jour, 2 à 3 fois par semaine p. ex., il peut être utilisé pendant plusieurs semaines [1] Citation 1. Roland Diel, Albert Nienhaus, Peter Witte, Renate Ziegler. Protection of healthcare workers against transmission of Mycobacterium tuberculosis in hospitals: a review of the evidence. ERJ Open Research 2020 6: 00317-2019.
    https://doi.org/10.1183/23120541.00317-2019
    , tant qu'il n’est pas humide ou endommagé et que les bandes élastiques ne sont pas détendues. Chaque membre du personnel doit garder son masque dans la poche de sa blouse sans l’écraser. Si le matériau filtrant est endommagé ou si les bandes élastiques sont distendues, le masque doit être changé immédiatement.

     

    Remarque : le bacille est retenu dans le filtre du masque. Il n’est pas libéré lors des manipulations du masque.

    27.3 Stockage

    Dans un endroit sec et bien aéré. Ne pas les écraser pendant le stockage.

    27.4 Elimination

    À éliminer avec les « déchets mous » ; ne pas désinfecter avant d’éliminer.

    27.5 Essai d’ajustement

    Tout personnel potentiellement exposé à M. tuberculosis doit effectuer, avant d’avoir à porter un masque, un « essai d'ajustement » (« fit testing ») pour déterminer si le masque utilisé lui convient.

     

    Au moins deux modèles de masques doivent être disponibles de manière à ce qu’une personne qui ne peut être équipée d'un des modèles puisse l’être par le second.

     

    Le test est réalisé à l'aide d'un kit contenant le matériel et les instructions nécessaires à la réalisation du test.

     

    Kit pour essai d'ajustement

     

     

    Références
    • 1.Roland Diel, Albert Nienhaus, Peter Witte, Renate Ziegler. Protection of healthcare workers against transmission of Mycobacterium tuberculosis in hospitals: a review of the evidence. ERJ Open Research 2020 6: 00317-2019.
      https://doi.org/10.1183/23120541.00317-2019