Annexe 9. Estimation des besoins en traitements


Le fichier Excel ESTIMATION DES BESOINS EN TRAITEMENTS (voir Outils) comporte plusieurs onglets, parfois protégés.

Ce fichier permet de calculer automatiquement les besoins (selon le protocole standardisé) à partir des données épidémiologiques saisies. Il facilite les commandes et l’établissement d’un budget prévisionnel.

La première commande doit permettre de couvrir les besoins en traitements pour une période raisonnable, en tenant compte des délais de commande/réception (4 à 8 semaines, p.ex.). Les commandes suivantes dépendent de l’évolution de l’épidémie et des besoins.

Utilisation des feuilles

– Chaque fichier comprend :
• une feuille indiquant la composition des kits de traitements ;
• quatre feuilles « Estimation des besoins en traitement rougeole » (ainsi qu’une feuille d’exemple). Utiliser une feuille par commande. Si nécessaire, créer de nouvelles feuilles pour les commandes suivantes.
– Compléter uniquement les cellules jaunes. Ne pas toucher aux autres cellules, au risque de modifier les calculs automatiques et générer des erreurs.

Feuille « Estimation des besoins en traitements rougeole »

– Pour chaque commande, noter :
• le taux d'attaque attendu pour la période épidémique. Le taux d’attaque est difficilement prévisible, mais l’expérience a montré que pour des districts de 100 000 à 500 000 habitants, la moyenne était de 300 à 1400/100 000 (0,3 à 1,4%) ;
• la réserve de sécurité souhaitée (en général 10 à 25%). Cette réserve peut être plus importante lors de la première commande afin d'éviter les ruptures de stock ;
• la proportion de cas hospitalisés attendue. Celle-ci varie selon le contexte (densité de population, accès aux soins, etc.) : 10 à 20 % paraît raisonnable ;
• le nom du district ;
• la population totale ;
• le nombre de cas de rougeole déjà déclarés.

Sont automatiquement calculés :
• le nombre de cas estimé au cours de l’épidémie ;
• le nombre de cas attendus (= cas estimés moins cas déjà déclarés) ;
• la réserve de sécurité ;
• les besoins en médicaments pour traiter le total des cas attendus ;
• les besoins en médicaments pour traiter les cas simples ;
• les besoins en médicaments pour traiter les cas compliqués hospitalisés;
• les quantités de médicaments/matériel nécessaires pour la constitution des kits de traitements (kits 10 traitements cas simples et kits 20 traitements cas compliqués).

– Noter dans le tableau « autres items », les articles utiles non inclus dans les kits. Ils peuvent être approvisionnés lors de la première dotation.

– Pour évaluer le coût de la commande médicale, noter :
• la monnaie utilisée ;
• le prix unitaire de chaque article (le prix indiqué est le prix indicatif en euro).

Sont automatiquement calculés :
• le coût de chaque article ;
• le coût global de la commande.