CABERGOLINE oral

Prescription sous contrôle médical


Action thérapeutique

– Inhibiteur de la lactation de longue durée d’action

Indications

– Inhibition de la montée de lait ou arrêt de la lactation en cas de mort fœtale in utero ou décès néonatal

Présentation

– Comprimé sécable à 0,5 mg

Posologie et durée

– Inhibition de la montée de lait
1 mg dose unique, le premier jour du post-partum

– Arrêt de la lactation
0,25 mg toutes les 12 heures pendant 2 jours

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer en cas d’hypertension du post-partum, pré-éclampsie, psychose du post-partum, valvulopathie et antécédent de fibrose pulmonaire, rétropéritonéale ou péricardique.
– Peut provoquer : hypotension, valvulopathies, vertiges, céphalées, nausées, somnolence, hallucinations.
– Ne pas associer avec chlorpromazine, halopéridol, métoclopramide, prométhazine (antagonisme de l’effet dopaminergique de la cabergoline), méthylergométrine (risque de vasoconstriction et crise hypertensive), macrolides (augmentation de l’effet de la cabergoline).
– Grossesse : CONTRE-INDIQUE

Remarques

– L'utilisation de la cabergoline n'est pas recommandée en cas d’arrêt de la lactation chez les femmes qui choisissent de ne pas allaiter : il n’est pas justifié d’exposer les femmes aux effets indésirables de la cabergoline, la lactation s'arrêtera d'elle-même physiologiquement.
– La cabergoline ne fait pas partie de la liste des médicaments essentiels de l’OMS.
– La cabergoline est un agoniste dopaminergique également utilisé dans le traitement de la maladie de Parkinson.
– Conservation : température inférieure à 25 °C -  -