MISOPROSTOL oral

Select language:
Sommaire

     

    Prescription sous contrôle médical

     

    Action thérapeutique

    • Ocytocique, analogue de la prostaglandine

    Indications

    • Avortement incomplet
    • Interruption de grossesse intra-utérine, de préférence en association avec la mifépristone
    • Induction du travail
    • Traitement de l’hémorragie du post-partum par atonie utérine, en cas d'absence ou d'échec d’un ocytocique injectable
    • Préparation cervicale avant aspiration ou curetage

    Présentation

    • Comprimés à 25 microgrammes et 200 microgrammes

    Posologie et durée

    Avortement incomplet

    • avant 13 semaines d’aménorrhée : 400 microgrammes dose unique par voie sublinguale ou 600 microgrammes dose unique par voie orale
    • de 13 à 22 semaines d’aménorrhée : 400 microgrammes par voie sublinguale toutes les 3 heures
       

    Interruption de grossesse

    • avant 13 semaines d’aménorrhée : 800 microgrammes dose unique par voie sublinguale ou vaginale. En cas d'absence d’expulsion après 24 heures, administrer une 2e dose de 800 microgrammes.
    • de 13 à 22 semaines d’aménorrhée : 400 microgrammes par voie sublinguale ou vaginale toutes les 3 heures

     

    Induction du travail

    • 25 microgrammes par voie orale toutes les 2 heures, ou à défaut, par voie vaginale toutes les 6 heures, jusqu'au déclenchement du travail (max. 200 microgrammes par 24 heures)

     

    Traitement de l’hémorragie du post-partum

    • 800 microgrammes dose unique par voie sublinguale
       

    Préparation cervicale avant aspiration ou curetage

    • 400 microgrammes dose unique par voie sublinguale 1 à 3 heures avant le geste ou par voie vaginale 3 heures avant le geste

    Contre-indications, effets indésirables, précautions

    • Pour l’induction du travail si le fœtus est viable :
      • Ne pas administrer en cas d’antécédent de césarienne.
      • Administrer avec prudence chez les grandes multipares ou en cas d'utérus surdistendu (risque de rupture utérine).
      • Surveiller l’intensité et la fréquence des contractions utérines ainsi que le rythme cardiaque fœtal après l’administration de misoprostol.
      • Ne pas administrer simultanément avec l'oxytocine. Attendre 4 heures après la dernière prise de misoprostol pour administrer l'oxytocine. 
    • Pour un avortement incomplet ou une interruption de grossesse après 13 semaines d'aménorrhée : réduire la dose de moitié en cas d'antécédent de 2 césariennes ou plus.
    • Peut provoquer : diarrhées dose-dépendantes, vomissements, hypertonie utérine, céphalées, fièvre, frissons, modification du rythme cardiaque fœtal, souffrance fœtale aiguë.
    • Allaitement : pas de contre-indication

    Remarques

    • Ne pas utiliser le misoprostol pour interrompre une grossesse extra-utérine ou molaire.
    • Pour le traitement de l'hémorragie du post-partum, la voie rectale est utilisée lorsque la voie sublinguale est impossible. 

    Conservation

     
    – 
     
    – Température inférieure à 25 °C