ÉTHINYLESTRADIOL/LÉVONORGESTREL oral

Dernière mise à jour : Octobre 2021

Prescription sous contrôle médical


Action thérapeutique

– Contraceptif hormonal combiné, estroprogestatif

Indications

– Contraception orale
– Saignements utérins anormaux (en particulier saignements utérins fonctionnels en dehors de la grossesse)

Présentation

– Plaquette de 28 comprimés dont 21 comprimés actifs à 0,03 mg (30 microgrammes) d'éthinylestradiol + 0,15 mg (150 microgrammes) de lévonorgestrel et 7 comprimés inactifs (sels de fer)

Posologie et durée

Contraception orale
Adolescente et adulte : un comprimé par jour, à la même heure de préférence, sans interruption, y compris pendant les règles
Indiquer aux femmes quels sont les comprimés actifs et inactifs. Attention à ne pas commencer une plaquette par les comprimés inactifs.
– La contraception peut être débutée à n’importe quel moment du cycle s’il est raisonnablement certain que la femme n’est pas enceinte, y compris en relais d'un autre contraceptif. L’efficacité contraceptive débutera à partir du 8e comprimé.
Il est recommandé d'utiliser des préservatifs pendant les 7 premiers jours de la plaquette si le comprimé est pris :
• après le 5e jour des règles ;
• après le 28e jour post-partum en l'absence d'allaitement ;
• après le 7e jour suivant un avortement.
– Poursuivre le traitement tant que cette méthode de contraception est souhaitée et bien tolérée.
– En cas d'oubli d'un ou 2 comprimés actifs, prendre un comprimé dès que possible puis poursuivre le traitement normalement. Il est possible de prendre 2 comprimés à la fois : le comprimé oublié et le comprimé du jour.
– En cas d'oubli de 3 comprimés actifs successifs ou plus, l'efficacité contraceptive est compromise. Prendre un comprimé dès que possible, poursuivre le traitement normalement et utiliser des préservatifs pendant les 7 jours suivants.
• si l'oubli a eu lieu au cours de la 1re semaine d'une plaquette (1er au 7e comprimé) ou si un rapport sexuel a eu lieu dans les 5 jours précédant l'oubli, utiliser une contraception d'urgence.
• si l'oubli a eu lieu au cours de la 3e semaine d'une plaquette (15e au 21e comprimé), terminer les comprimés actifs et débuter le jour suivant une nouvelle plaquette, sans prendre les comprimés inactifs. S'il n'est pas possible de débuter une nouvelle plaquette immédiatement, utiliser des préservatifs pendant les 7 jours suivants. 

Saignements utérins anormaux persistants malgré un traitement à l'acide tranexamique ou saignements abondants lorsque l'acide tranexamique est contre-indiqué
Adolescente et adulte : un comprimé 3 fois par jour pendant 7 jours

– Traitement au long cours des saignements utérins fonctionnels
Adolescente et adulte : un comprimé par jour (comme pour la contraception)
. Poursuivre le traitement selon la réponse clinique.

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer en cas de cancer du sein, hypertension, diabète non équilibré ou compliqué, antécédents de thrombose artérielle ou veineuse, insuffisance coronarienne, valvulopathie, accident vasculaire cérébral, maladie hépatique grave ou récente, migraine avec signes neurologiques, insuffisance rénale, hyperlipidémie, tabagisme chez la femme > 35 ans.
– Peut provoquer : diminution du flux des règles, nausées, prise de poids, tension mammaire, troubles de l'humeur, acné, céphalées. D'autres effets indésirables rares et sévères imposent l'arrêt du traitement : hypertension, accidents cardiovasculaires et thromboemboliques, ictère, migraines, troubles visuels.
– Les inducteurs enzymatiques (rifampicine, rifabutine, éfavirenz, névirapine, lopinavir, ritonavir, phénobarbital, phénytoïne, carbamazépine, griséofulvine, etc.) réduisent l'efficacité contraceptive.
– Réaliser un examen clinique avant (pression artérielle, seins) et au cours du traitement (pression artérielle).
GrossesseCONTRE-INDIQUÉ
Allaitement : CONTRE-INDIQUÉ avant 6 semaines post-partum ; déconseillé entre 6 semaines et 6 mois (sauf s'il constitue la seule contraception disponible ou acceptable) ; pas de contre-indication à partir de 6 mois

Remarques

– La prise d'un estroprogestatif est moins exigeante que celle des progestatifs seuls en termes d'horaire de prise. Prendre l'éthinylestradiol/lévonorgestrel à la même heure permet de limiter les oublis.
– Il existe aussi une plaquette de 21 comprimés actifs d'éthinylestradiol/lévonorgestrel qui nécessite une interruption de 7 jours entre 2 plaquettes. Les plaquettes de 28 comprimés permettent une meilleure observance.

Conservation : température inférieure à 25 °C -