FLUCONAZOLE oral

Prescription sous contrôle médical


Action thérapeutique

– Antifongique

Indications

– Candidose œsophagienne
– Candidose oropharyngée modérée à sévère
– Prophylaxie secondaire des candidoses récidivantes chez les patients immunodéprimés
– Cryptococcose neuroméningée, en relais de l’association amphotéricine B + flucytosine ou en association avec l’amphotéricine B ou la flucytosine
– Prophylaxie secondaire des cryptococcoses

Présentation

– Gélules ou comprimés à 50 mg, 100 mg et 200 mg
– Solution orale à 50 mg/5 ml

Posologie et durée

– Candidose œsophagienne, candidose oropharyngée, prophylaxie secondaire des candidoses récidivantes
Enfant de plus de 1 semaine : 3 à 6 mg/kg une fois par jour
Adulte : 50 à 200 mg une fois par jour
Ces doses peuvent être augmentées à 400 mg par jour si nécessaire. Le traitement est poursuivi 14 à 21 jours pour une candidose œsophagienne ; 7 à 14 jours pour une candidose oropharyngée ; aussi longtemps que nécessaire pour une prophylaxie.

– Cryptococcose neuroméningée

En relais de l’association
amphotéricine B + flucytosine

Enfant > 1 semaine

12 mg/kg une fois par jour (max. 800 mg par jour) pendant 1 semaine
puis 6 à 12 mg/kg une fois par jour pendant 8 semaines (max. 800 mg par jour)

Adulte

1200 mg une fois par jour pendant 1 semaine
puis 800 mg une fois par jour pendant 8 semaines

ou

En association avec
amphotéricine B ou flucytosine


Enfant > 1 semaine

12 mg/kg une fois par jour (max. 800 mg par jour) pendant 2 semaines (avec amphotéricine B ou flucytosine)
puis 6 à 12 mg/kg une fois par jour pendant 8 semaines (max. 800 mg par jour)

Adulte

1200 mg une fois par jour pendant 2 semaines (avec amphotéricine B ou flucytosine)
puis 800 mg une fois par jour pendant 8 semaines

– Prophylaxie secondaire des cryptococcoses
Enfant : 6 mg/kg une fois par jour (max. 200 mg par jour), aussi longtemps que nécessaire
Adulte : 200 mg une fois par jour, aussi longtemps que nécessaire

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Administrer avec prudence en cas d’insuffisance hépatique ou rénale, troubles cardiaques (bradycardie, troubles du rythme, etc.). Réduire la dose de moitié en cas d’insuffisance rénale.
– Peut provoquer : troubles digestifs, céphalées, réactions cutanées parfois sévères, réaction anaphylactique ; troubles hépatiques graves, troubles hématologiques (leucopénie, thrombopénie) et cardiaques (allongement de l’intervalle QT). Arrêter le traitement en cas de réaction anaphylactique, troubles hépatiques ou réaction cutanée sévère.
– En cas de traitement prolongé, surveiller la fonction hépatique.
– Chez les patients traités par rifampicine : respecter un intervalle de 12 heures entre les prises (rifampicine le matin/fluconazole le soir).
– Eviter ou surveiller l’association avec :
• médicaments prolongeant l’intervalle QT (amiodarone, chloroquine, érythromycine, halopéridol, méfloquine, pentamidine, quinine) ;
• warfarine, carbamazépine, phénytoïne, rifabutine, benzodiazépines, inhibiteurs calciques, certains antirétroviraux (p. ex. névirapine, saquinavir, zidovudine) : augmentation du taux sanguin de ces médicaments.
– Grossesse et allaitement : à réserver aux infections sévères ou mettant en jeu le pronostic vital, notamment au cours du premier trimestre de la grossesse (risque de malformations fœtales).

Remarques

– Dans le traitement des histoplasmoses, le fluconazole est moins efficace que l’itraconazole. Il est utilisé (enfant : 10 à 12 mg/kg par jour, max. 400 mg par jour ; adulte : 400 mg à J1 puis 200 à 400 mg par jour, pendant 6 à 12 semaines) uniquement chez patients qui ne tolèrent pas l’itraconazole.
– Dans le traitement des dermatophytoses du cuir chevelu, le fluconazole peut être utilisé en deuxième intention (enfant : 6 mg/kg une fois par jour, max. 200 mg par jour ; adulte : 200 mg une fois par jour, pendant 2 à 4 semaines) mais l’itraconazole est préféré pour cette indication.
– Dans le traitement des candidoses génitales (vulvovaginite, balanite), le fluconazole oral n’est utilisé qu’en cas d’échec du traitement local : 150 mg dose unique chez l’adulte.
– Conservation : température inférieure à 25 °C - 
Après reconstitution, la solution orale se conserve 2 semaines.