ISONIAZIDE = H oral

Dernière mise à jour : Juin 2021

Prescription sous contrôle médical


Action thérapeutique

– Antibactérien antituberculeux de première ligne (activité bactéricide)

Indications

– Tuberculose, en association avec d’autres antituberculeux
– Tuberculose latente, en monothérapie ou en association avec la rifampicine ou la rifapentine

Présentation

– Comprimés à 100 mg et 300 mg
– Comprimés dispersibles à 50 mg et 100 mg 

Posologie

Tuberculose, tuberculose latente en monothérapie ou en association avec la rifampicine en prise quotidienne
Enfant de moins de 30 kg : 10 mg/kg (7 à 15 mg/kg) une fois par jour, à jeun
Enfant de 30 kg et plus et adulte : 5 mg/kg (4 à 6 mg/kg) une fois par jour, à jeun 
Ne pas dépasser 300 mg par jour.

 Tuberculose latente en association avec la rifapentine en prise hebdomadaire
Enfant de moins de 30 kg et de plus de 2 ans : 20 à 30 mg/kg une fois par semaine, à jeun

Enfant de 30 kg et plus et adulte : 900 mg une fois par semaine, à jeun

 Tuberculose latente en association avec la rifapentine en prise quotidienne
Enfant de 13 ans et plus et adulte : 300 mg une fois par jour, à jeun 

Durée

Tuberculose et tuberculose latente en monothérapie : selon le protocole suivi ; tuberculose latente en association avec la rifampicine en prise quotidienne ou la rifapentine en prise hebdomadaire : 3 mois ; tuberculose latente en association avec la rifapentine en prise quotidienne : 1 mois

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer en cas insuffisance hépatique sévère.
– Peut provoquer :
• neuropathies périphériques, en particulier chez les patients dénutris, alcooliques, diabétiques ou infectés par le HIV ; les femmes enceintes ou allaitantes et les insuffisants rénaux ;
• hépatotoxicité, en particulier chez les patients alcooliques ou souffrant de maladie hépatique chronique ou sous rifampicine ou âgés de plus de 35 ans ;
• réactions d’hypersensibilité, réactions psychotiques, convulsions et dépression.
Surveiller la fonction hépatique chez les patients ayant une maladie hépatique connue.
– Si le patient présente des signes d'hépatotoxicité (p. ex. ictère), arrêter l'isoniazide jusqu'à résolution des symptômes.
– Administrer avec prudence et sous surveillance chez les patients traités par phénytoïne, carbamazépine, benzodiazépines (risque de toxicité), warfarine (risque de saignement).
– Associer de la pyridoxine (vitamine B6) chez les patients à risque de neuropathies périphériques (enfant : 5 à 10 mg une fois par jour ; adulte : 10 mg une fois par jour).
Grossesse : pas de contre-indication. Administrer de la pyridoxine à la mère (10 mg une fois par jour).
Allaitement : pas de contre-indication. Administrer de la pyridoxine à la mère (10 mg une fois par jour) et à l’enfant (5 mg une fois par jour).

Remarques

– Pour les patients sensibles au traitement antituberculeux de première ligne, l’isoniazide est administré avec d'autres antituberculeux sous forme d'associations à doses fixes.
– Il existe aussi une association à dose fixe contenant 300 mg de rifapentine/300 mg d'isoniazide pour le traitement de la tuberculose latente chez les enfants de plus de 14 ans et les adultes.
Conservation : température inférieure à 25 °C -