LÉVONORGESTREL pour contraception d'urgence



Action thérapeutique

– Contraceptif hormonal, progestatif

Indications

– Contraception d'urgence après un rapport sexuel non ou mal protégé (p. ex. oubli de la pilule ou déchirure d’un préservatif)

Présentation

– Comprimé à 1,5 mg

Posologie et durée

Un comprimé à 1,5 mg, quel que soit le moment du cycle, le plus rapidement possible après le rapport sexuel non ou mal protégé et de préférence dans les premières 72 heures car l'efficacité contraceptive diminue avec le temps. Il est toutefois recommandé de tenter un traitement jusqu'à 120 heures (5 jours) après le rapport sexuel.

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Peut provoquer : perturbations des règles suivantes, métrorragies, nausées, céphalées, vertiges.
– En cas de vomissements dans les 2 heures qui suivent la prise, prendre un autre comprimé immédiatement.
– Doubler la dose (3 mg dose unique) chez les femmes traitées par un médicament inducteur enzymatique (rifampicine, rifabutine, éfavirenz, névirapine, lopinavir, ritonavir, phénobarbital, phénytoïne, carbamazépine, griséofulvine, etc.) : l’efficacité contraceptive peut être réduite.
Grossesse : en cas d'échec du traitement (développement d'une grossesse) ou d'utilisation lors d'une grossesse non diagnostiquée, il n'y a pas d'effet nocif connu pour le fœtus.
Allaitement : pas de contre-indication

Remarques

– La contraception d'urgence a pour but de prévenir une grossesse ; elle ne permet pas d'interrompre une grossesse évolutive.
– En cas de mise en place ou de reprise d'une contraception hormonale immédiatement après la prise de lévonorgestrel, utiliser des préservatifs pendant les 7 jours suivants.
– Il existe un risque d'échec du traitement ; réaliser un test de grossesse si des signes ou des symptômes de grossesse (absence des règles, etc.) apparaissent un mois après la prise de lévonorgestrel.

Conservation : température inférieure à 25 °C -