NIFÉDIPINE oral

Prescription sous contrôle médical

Action thérapeutique

– Utérorelaxant

Indications

– Menace d'accouchement prématuré

Présentation

– Capsule molle et comprimé à libération immédiate à 10 mg

Posologie et durée

– 10 mg par voie orale, à répéter toutes les 15 minutes si les contractions persistent (max. 4 doses ou 40 mg), puis 20 mg par voie orale toutes les 6 heures 
La durée du traitement est de 48 heures.

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer en cas de cardiopathie grave (infarctus du myocarde récent, angor instable).
– Ne pas administrer si la pression artérielle systolique est inférieure à 90 mmHg.
– Peut provoquer :
• céphalées, vasodilatation cutanée (flush), rougeur de la face, œdèmes des membres inférieurs (troubles fréquents en début de traitement),
• vertiges, hypotension, tachycardie, nausées, hypertrophie douloureuse des gencives, éruptions cutanées.
– Arrêter la nifédipine en cas de douleurs thoraciques survenues ou aggravées après le début du traitement.
– Ne pas associer au sulfate de magnésium, salbutamol IV et aux autres inhibiteurs calciques.
– Surveiller l'association avec : cimétidine (augmentation de l'effet hypotenseur), phénytoïne (risque de surdosage en phénytoïne), rifampicine (diminution de l'efficacité de la nifédipine), itraconazole (risque majoré d'œdème), bêtabloquants (association synergique).
– Grossesse : CONTRE-INDIQUE pendant le premier trimestre. Ne jamais administrer par voie sublinguale (risque de mort fœtale par hypoperfusion placentaire).
– Allaitement : à éviter

Remarques

– La nifédipine est un inhibiteur calcique également utilisé dans l'hypertension artérielle à la posologie de 10 à 40 mg 2 fois par jour ou 20 à 90 mg une fois par jour selon la forme à libération prolongée utilisée. Les formes à libération immédiate ne doivent pas être utilisées dans le traitement de fond de l'hypertension, ni dans le traitement de la crise hypertensive (risque de chute tensionnelle excessive et d'ischémie cérébrale ou myocardique chez les patients coronariens).
– Conservation : température inférieure à 25 °C -