Rifabutine (Rfb)

Action thérapeutique

– Antibactérien (groupe des rifamycines) ; activité bactéricide

Présentation

– Capsule à 150 mg

Posologie

– Enfant et adulte : 5 à 10 mg/kg/jour en une prise
– Dose maximale : 300 mg/jour
– Insuffisance rénale sévère : réduire la dose de moitié
Des adaptations de dose peuvent être nécessaires avec certains antirétroviraux.

Poids
(kg)

Dose/jour
(mg)

Capsule
150 mg

5

25-50

6

30-60

7

35-70

8

40-80

9

45-90

10

50-100

11

55-110

12

60-120

13

65-130

14

70-140

15

75-150

1 caps

16

80-160

1 caps

17

85-170

1 caps

18

90-180

1 caps

19

95-190

1 caps

20

100-200

1 caps

21

105-210

1 caps

22

110-220

1 caps

23

115-230

1 caps

24

120-240

1 caps

25

125-250

1 caps

26

130-260

1 caps

27

135-270

1 caps

28

140-280

1 caps

29

145-290

1 caps


30-35

300

2 caps

36-45

300

2 caps

46-55

300

2 caps

56-70

300

2 caps

> 70

300

2 caps

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer en cas d’hypersensibilité ou troubles hématologiques sévères (thrombocytopénie, purpura) lors d’un précédent traitement par une rifamycine.
– Administrer avec prudence en cas d’insuffisance hépatique ou rénale sévères ou de troubles hématologiques.
– Peut provoquer : coloration rouge-orangé de la peau et des sécrétions, troubles digestifs, réactions d’hypersensibilité, troubles hématologiques (leucopénie, anémie, thrombocytopénie), uvéite réversible, troubles hépatiques.
– Pour la prise en charge des effets indésirables, voir Annexe 10.
– Surveiller l’association avec le fluconazole (majoration du risque de toxicité oculaire).
– La rifabutine réduit l’effet de nombreux médicaments (anti-infectieux, certaines hormones, antidiabétiques, corticoïdes, phénytoïne, etc.) :
• Chez les femmes sous contraception, utiliser la médroxyprogestérone injectable ou une contraception non hormonale ou, en dernier recours, un contraceptif oral contenant 50 μg d’éthinylestradiol.
• Ne pas associer avec la bédaquiline.
• Pour les autres médicaments, ajuster la posologie si nécessaire.
Grossesse et allaitement : à éviter sauf en cas d’indication formelle (innocuité non établie). Si la rifabutine est utilisée en fin de grossesse, administrer de la phytoménadione (vitamine K) à la mère et au nouveau-né pour réduire le risque de troubles hémorragiques.

Surveillance

– Surveillance clinique, tests hépatiques chez les patients âgés et en cas de maladie hépatique.

Instructions au patient

– Prendre avec ou sans aliments.
– Coloration rouge-orangé (normal, sans conséquence) des urines, sueur, salive, crachats, larmes, etc.).

Remarques

– La rifabutine remplace la rifampicine chez les patients sous névirapine, indinavir, nelfinavir, lopinavir/ritonavir, atazanavir/ritonavir.
Conservation : température inférieure à 25°C