BÉCLOMETASONE aérosol

Prescription sous contrôle médical


Action thérapeutique

– Anti-inflammatoire stéroïdien (corticoïde)

Indications

– Traitement de fond de l’asthme persistant

Présentation

– Suspension pour inhalation en flacons pressurisés délivrant 50, 100 et 250 microgrammes de dipropionate de béclométasone par bouffée

Posologie et technique d'administration

La posologie est individuelle. La dose initiale est déterminée par la sévérité des symptômes. Elle peut être augmentée ou diminuée au cours du temps. Toujours rechercher la posologie minimale efficace. A titre indicatif :

Enfant : 50 à 100 microgrammes 2 fois par jour. Augmenter à 200 microgrammes 2 fois par jour, si nécessaire (max. 800 microgrammes par jour)
Adulte : 100 à 250 microgrammes 2 fois par jour. Augmenter à 500 microgrammes 2 fois par jour, si nécessaire (max. 1500 microgrammes par jour)

Agiter l’appareil. Expirer complètement. Introduire l’embout dans la bouche, fermer les lèvres autour. Déclencher la pulvérisation et inhaler la bouffée au cours d’une inspiration profonde, suivie d’une apnée de 10 secondes. S’assurer que la technique d’inhalation est correcte.
Chez les patients présentant une mauvaise coordination main-respiration (enfants de moins de 6 ans, sujets âgés, etc.), utiliser une chambre d’inhalation pour faciliter l’administration et améliorer l’efficacité du traitement.

Durée

– Selon l’évolution clinique

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer en cas de tuberculose pulmonaire active non traitée.
– Peut provoquer : gêne pharyngée et voix rauque en début de traitement, candidose oropharyngée.
– En cas de survenue d’une toux ou d’un bronchospasme à la suite d’une inhalation de béclométasone : administrer du salbutamol si nécessaire, arrêter la béclométasone inhalée, la remplacer par un corticoïde oral.
– En cas d’infection bronchique, administrer un traitement antibiotique approprié afin de favoriser la diffusion optimale de la béclométasone dans les voies respiratoires.
– Si les doses maximales deviennent insuffisantes, réévaluer la sévérité de l’asthme et associer un traitement anti-inflammatoire par voie orale pour une durée brève.
– Grossesse : pas de contre-indication
– Allaitement : pas de contre-indication

Remarques

– La béclométasone n’est pas un bronchodilatateur. En cas de crise d’asthme, utiliser le salbutamol inhalé.
– Il est nécessaire d’attendre quelques jours voire quelques semaines pour juger de l’efficacité thérapeutique.
– L’embout buccal doit être nettoyé avant et après chaque utilisation.
– Les flacons usagés ne doivent pas être percés ni incinérés. Ils doivent être vidés de leur gaz résiduel, puis enterrés.
– Conservation : température inférieure à 25 °C -