IVERMECTINE oral

Prescription sous contrôle médical


Action thérapeutique

– Anthelminthique, scabicide

Indications

– Onchocercose
– Gale sarcoptique

Présentation

– Comprimé à 3 mg

Posologie et durée

Onchocercose
Enfant > 15 kg et adulte : 150 microgrammes/kg dose unique. Une 2e dose peut-être nécessaire après 3 mois si les signes cliniques persistent. Renouveler le traitement tous les 6 ou 12 mois pour maintenir les charges parasitaires au-dessous du seuil d’apparition des signes cliniques.

Taille

Poids

0 à < 90 cm

< 15 kg

90 à < 120 cm

15 à < 25 kg

120 à < 140 cm

25 à < 45 kg

140 à < 160 cm

45 à < 65 kg

≥ 160 cm

≥ 65 kg

Cp à 3 mg

Ne pas administrer

1 cp

2 cp

3 cp

4 cp

– Gale commune
Enfant > 15 kg et adulte : 200 microgrammes/kg dose unique. Une dose peut suffire ; une 2e dose à une semaine d’intervalle réduit le risque d’échec thérapeutique.

– Gale croûteuse
Enfant > 15 kg et adulte : 2 prises de 200 microgrammes/kg à une semaine d’intervalle, en association avec un traitement kératolytique et scabicide local ; des doses supplémentaires peuvent être nécessaires.

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Peut provoquer :
• recrudescence du prurit ;
• réactions modérées en cas d’onchocercose : irritation oculaire, céphalées, arthralgies, myalgies, adénopathies, fièvre, œdème ;
• réactions sévères chez les patients co-infectée par Loa loa : impotence fonctionnelle marquée si la microfilarémie de Loa loa est > 8000 mf/ml ; encéphalopathie si la microfilarémie de Loa loa est > 30 000 mf/ml.
– Administrer avec prudence dans les régions où la loase est endémique :
• Pour une onchocercose symptomatique :
Rechercher une microfilarémie de Loa loa et selon son importance, traiter en ambulatoire sous surveillance, ou hospitaliser le patient, ou choisir une alternative thérapeutique (doxycycline).

S’il est impossible de faire une goutte épaisse : l’ivermectine peut être administrée si le patient n’a pas d’antécédents de loase (passage du ver adulte sous la conjonctive de l’œil ou œdèmes transitoires « de Calabar »), ni d’antécédent d’effets secondaires graves lors d’une précédente prise d’ivermectine. Dans les autres cas, il est plus prudent, selon la sévérité de l’onchocercose et la nature des antécédents, de traiter sous surveillance, ou de s’abstenir, ou de choisir une alternative thérapeutique (doxycycline).
• Pour une gale commune : interroger le patient sur ses antécédents et, en cas de doute, privilégier un traitement scabicide local.
Grossesse : à éviter (innocuité non établie)
Allaitement : pas de contre-indication

Remarques

– Prendre les comprimés à distance des repas. Chez le jeune enfant, les comprimés peuvent être écrasés. 
– L’ivermectine est aussi utilisée dans le traitement de l’anguillulose (200 microgrammes/kg dose unique) et de la larva migrans cutanée (200 microgrammes/kg en une prise pendant 1 à 2 jours).
Conservation : température inférieure à 25 °C