CO-TRIMOXAZOLE = SULFAMÉTHOXAZOLE (SMX)/TRIMÉTHOPRIME (TMP) oral

Prescription sous contrôle médical


Action thérapeutique

– Association de deux antibactériens : un sulfamide (sulfaméthoxazole) et une diaminopyrimidine antifolique (triméthoprime)

Indications

– Traitement de la toxoplasmose cérébrale, de la pneumocystose, de l'isosporose, de la cyclosporose, et de la brucellose
– Prophylaxie de la pneumocystose, toxoplasmose, isosporose
– Traitement de 2e intention de la coqueluche
– Fièvre typhoïde si la souche est sensible (antibiogramme récent)

Présentation

– Comprimés à 400 mg de SMX + 80 mg de TMP et à 800 mg de SMX + 160 mg de TMP
– Comprimé dispersible pédiatrique à 100 mg de SMX + 20 mg de TMP

Posologie

– Traitement de la toxoplasmose cérébrale
Enfant > 1 mois et adulte : 25 mg SMX + 5 mg TMP/kg 2 fois par jour

Traitement de la pneumocystose
Enfant > 1 mois : 50 mg SMX + 10 mg TMP/kg 2 fois par jour
Adulte : 1600 mg SMX + 320 mg TMP 3 fois par jour 

Traitement de l'isosporose et de la cyclosporose
Adulte : 800 mg SMX + 160 mg TMP 2 fois par jour 

Prophylaxie de la pneumocystose, toxoplasmose, isosporose
Enfant > 1 mois : 50 mg SMX + 10 mg TMP/kg une fois par jour, aussi longtemps que nécessaire
Adulte : 800 mg SMX + 160 mg TMP une fois par jour, aussi longtemps que nécessaire

Traitement de la coqueluche, de la brucellose et de la fièvre typhoïde
Enfant > 1 mois : 20 mg SMX + 4 mg TMP/kg 2 fois par jour
Adulte : 800 mg SMX + 160 mg TMP 2 fois par jour

Durée

Toxoplasmose cérébrale : 4 à 6 semaines ; pneumocystose : 21 jours ; isosporose : 7 à 10 jours ; cyclosporose, fièvre typhoïde : 7 jours ; coqueluche : 14 jours ; brucellose : 6 semaines

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer chez l'enfant de moins de 1 mois.
– Ne pas administrer en cas d'allergie aux sulfamides, insuffisance rénale et hépatique sévères.
– Ne pas associer avec la phénytoïne (augmentation des concentrations plasmatiques de phénytoïne).
– Peut provoquer :
• troubles digestifs, hépatiques, rénaux (cristallurie, etc.) et métaboliques (hyperkaliémie, hypoglycémie, hyponatrémie) ; neuropathies, photosensibilité, anémie hémolytique en cas de déficit en G6PD ;
• réactions allergiques (fièvre, rash, etc.) parfois sévères (syndromes de Lyell et de Stevens-Johnson, troubles hématologiques, etc.) ; agranulocytose, anémie mégaloblastique par déficit en acide folique. Dans ces cas, arrêter le traitement immédiatement.
– Les effets indésirables sont plus fréquents chez les patients infectés par le HIV.
– En cas de traitement prolongé, surveiller si possible la numération formule sanguine.
– Eviter l'association avec les médicaments hyperkaliémiants : sels de potassium, spironolactone, énalapril, AINS, héparine (augmentation du risque d'hyperkaliémie).
– Surveiller l'association avec : zidovudine (augmentation de l'hématotoxicité), antidiabétiques (augmentation du risque d'hypoglycémie).
– Boire abondamment pendant le traitement pour limiter le risque de cristallurie.
Grossesse : à éviter au cours du premier trimestre (risque de malformations) et pendant le dernier mois de grossesse (risque d'ictère et d'anémie hémolytique chez le nouveau-né).
Allaitement : à éviter en cas de prématurité, ictère, petit poids de naissance, âge inférieur à un mois. En cas d'utilisation, surveiller l'apparition d'un ictère chez l'enfant.

Remarques

– Prendre de préférence au cours des repas.
– Il existe aussi une suspension orale à 200 mg de SMX + 40 mg de TMP/5 ml.
Conservation : température inférieure à 25 °C -