NÉVIRAPINE = NVP oral

Prescription sous contrôle médical


Action thérapeutique

– Antirétroviral, inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse du HIV-1

Indications

– Infection par le HIV-1, en association avec d'autres antirétroviraux

Présentation

– Comprimé dispersible à 50 mg
– Comprimé à 200 mg
– Suspension orale à 50 mg/5 ml

Posologie

– Enfant de 2 mois à 8 ans : 4 mg/kg une fois par jour pendant 14 jours puis 7 mg/kg 2 fois par jour à partir du 15e jour
– Enfant de plus de 8 ans : 4 mg/kg une fois par jour pendant 14 jours puis 4 mg/kg 2 fois par jour à partir du 15e jour (max. 400 mg par jour)
– Adulte : 200 mg une fois par jour pendant 14 jours puis 200 mg 2 fois par jour à partir du 15e jour


Poids

Suspension orale à 10 mg/mlComprimé à 200 mg

Initial

Entretien

Initial

Entretien

5 à < 10 kg

3 ml

6 ml x 2


Utiliser la susp. orale

10 à < 15 kg

5 ml

10 ml x 2

½ cp x 2

15 à < 20 kg

7 ml

14 ml x 2

½ cp

1 cp matin et ½ cp soir


20 à < 25 kg


10 ml

< 8 ans : 16 ml x 2


½
cp

< 8 ans : 1 cp matin et ½ cp soir

> 8 ans : 10 ml x 2

> 8 ans : ½ cp x 2


25 à < 30 kg


12 ml

< 8 ans : 20 ml x 2


½
cp

< 8 ans : 1 cp x 2

> 8 ans : 12 ml x 2

> 8 ans : ½ cp x 2

30 à < 40 kg

14 ml

14 ml x 2

1 cp

1 cp matin et ½ cp soir

40 à < 50 kg

1 cp

1 cp x 2

≥ 50 kg

1 cp

1 cp x 2

Durée

– La durée de traitement dépend de l'efficacité et de la tolérance de la névirapine.

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer en cas d'insuffisance hépatique sévère, antécédent d'intolérance à la névirapine ayant conduit à un arrêt définitif du traitement.
– Peut provoquer :
• réactions cutanées parfois sévères (syndromes de Stevens-Johnson et de Lyell), atteintes hépatiques parfois sévères (hépatite fulminante). Dans ces cas, arrêter immédiatement et définitivement la névirapine ;
• troubles digestifs, céphalées, myalgies.
– La névirapine réduit l'efficacité des contraceptifs oraux : utiliser une contraception non hormonale ou la médroxyprogestérone injectable ou un contraceptif oral contenant 50 microgrammes d’éthinylestradiol par comprimé.
– Eviter l'association avec la rifampicine (diminution de l'efficacité de la névirapine). Utiliser la rifabutine si possible. Si la rifabutine n’est pas disponible, utiliser l'efavirenz plutôt que la névirapine.
– Contrôler les enzymes hépatiques (ALAT) pendant les 2 premiers mois puis tous les 3 à 6 mois. En cas d'élévation supérieure à 5 fois la normale, arrêter immédiatement la névirapine.
– Grossesse : pas de contre-indication

Remarques

– Pour le traitement prophylactique de la transmission mère-enfant, s'informer du protocole national.
– Pour une bonne tolérance, respecter la phase initiale de 14 jours à faible dose. En cas de reprise du traitement après un arrêt de plus de 7 jours, reprendre le protocole depuis le début de la phase initiale.
– Les comprimés ne sont pas sécables. S'il est nécessaire d'administrer des demi comprimés, utiliser un cutter pour les couper précisément en 2 moitiés égales.
– Il existe une association à dose fixe névirapine-lamivudine-zidovudine.
– Conservation : température inférieure à 25 °C
Après ouverture du flacon, la suspension orale se conserve 2 mois maximum.