DICLOFÉNAC injectable

Prescription sous contrôle médical

Action thérapeutique

Anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS), analgésique

Indications

– Douleurs d’intensité modérée à composante inflammatoire (sciatique aiguë, coliques néphrétiques, douleurs postopératoires, etc.)

Présentation et voie d'administration

Ampoule à 75 mg (25 mg/ml, 3 ml) pour injection IM ou perfusion IV

Posologie

Adulte : une dose de 75 mg en IM profonde, à renouveler si nécessaire après 6 heures
Dans les douleurs postopératoires, le diclofénac peut être utilisé en perfusion : 75 mg administrés en 30 à 120 minutes, à renouveler si nécessaire après 4 à 6 heures.
– Ne pas dépasser 150 mg par 24 heures.

Durée

2 jours maximum ; prendre le relais par voie orale avec un analgésique, p. ex. ibuprofène ou paracétamol, dès que possible.

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer en cas d'allergie aux AINS (aspirine, ibuprofène, etc.), ulcère gastroduodénal, anomalie de l'hémostase, hémorragie, chirurgie hémorragique, insuffisance rénale, hépatique ou cardiaque sévères, malnutrition sévère, déshydratation ou hypovolémie non corrigées, asthme, infection grave.
– Peut provoquer : réaction au point d'injection, insuffisance rénale, troubles digestifs, réactions d’hypersensibilité (éruption cutanée, bronchospasme).
– Administrer avec prudence et sous surveillance chez les patients âgés ou ayant des troubles cardiovasculaires (hypertension, diabète, etc.).
– Ne pas associer avec : autres AINS (aspirine, ibuprofène, etc.), diurétiques et anticoagulants.
GrossesseCONTRE-INDIQUE
AllaitementCONTRE-INDIQUE

Remarques

– Utiliser pour la perfusion une solution de glucose 5% ou de chlorure de sodium 0,9%, additionnée de 0,5 ml de solution de bicarbonate de sodium à 8,4% pour 500 ml.
– Le diclofénac ne fait pas partie de la liste des médicaments essentiels de l’OMS.
Conservation : température inférieure à 25 °C -