Gluconate de CALCIUM injectable

Select language:
Sommaire

     

    Prescription sous contrôle médical

     

    Action thérapeutique

    • Apport calcique
    • Antidote du sulfate de magnésium

    Indications

    • Hypocalcémie sévère (tétanie hypocalcémique, hypocalcémie néonatale, etc.)
    • Hypermagnésémie symptomatique consécutive à un surdosage en sulfate de magnésium

    Présentation

    • Ampoule à 1 g (100 mg/ml, 10 ml ; solution à 10%) pour injection IV lente ou perfusion dans du glucose à 5% ou du chlorure de sodium à 0,9% ou du ringer lactate
    • Il existe aussi des ampoules à 5 g (100 mg/ml, 50 ml) et des flacons à 10 g (100 mg/ml, 100 ml) et à 20 g (100 mg/ml, 200 ml).

    Posologie

    Hypocalcémie sévère

    • Nouveau-né : 2 ml/kg de la solution à 10% en perfusion IV à administrer en 30 minutes, puis 4 ml/kg de la solution à 10% en perfusion continue, à administrer en 24 heures
    • Adulte : 10 ml en injection IV directe lente (5 minutes minimum). Renouveler si nécessaire ou prendre le relais avec une perfusion continue de 40 ml de la solution à 10%, à administrer en 24 heures.

     

    Prendre le relais par voie orale dès que possible.

     

    Surdosage en sulfate de magnésium

    • Adulte : 10 ml de la solution à 10% par voie IV lente à renouveler une fois si nécessaire

    Durée

    • Suivant l'évolution clinique et la calcémie

    Contre-indications, effets indésirables, précautions

    • Ne pas administrer en cas de pathologie rénale sévère et chez les patients sous digitaliques.
    • Ne pas administrer par voie IM ou SC (douleur, risque de nécrose tissulaire ou d’abcès au point d'injection, en particulier chez les nourrissons et les enfants).
    • Peut provoquer :
      • picotements, sensation de chaleur, vertiges ;
      • nécrose tissulaire en cas d’extravasation ;
      • hypercalcémie en cas d'injection trop rapide ou de surdosage. Signes précoces d’hypercalcémie : nausées, vomissements, soif et polyurie. En cas d’hypercalcémie sévère, risque d’hypotension, bradycardie, arythmie, syncope et arrêt cardiaque.
    • La surveillance de la calcémie et de l’ECG permet de confirmer une hypercalcémie. Ne pas prolonger le traitement s’il est impossible de surveiller la calcémie.
    • Le patient doit être allongé lors de l’injection et rester allongé 30 à 60 minutes après l’injection.
    • Grossesse : pas de contre-indication
    • Allaitement : pas de contre-indication

    Remarques

    • Le calcium gluconate est aussi utilisé dans le traitement des crampes et douleurs musculaires consécutives aux piqûres ou morsures d’insectes (“veuve noire”, scorpions). Plusieurs injections administrées à 4 heures d’intervalle peuvent être nécessaires.
    • 1 g de gluconate de calcium (2,2 mmol ou 4,5 mEq) correspond à 89 mg de calcium.
    • Le gluconate de calcium est incompatible avec de nombreuses solutions : ne pas le mélanger avec d'autres médicaments dans la même seringue ou le même flacon de perfusion.
    • Ne pas administrer si la solution est trouble ou contient des particules en suspension (précipité du gluconate de calcium).

    Conservation

     
     – Température inférieure à 25 °C